Contrairement aux pronostics qui le donnaient gagnant, le Camerounais, Issa Hayatou, n'a pas été réélu président de la Confédération africaine de football (CAF), ce matin, à Addis Abeba. Il a, nettement, été battu par le Malgache, Ahmad Ahmad. Jusque-là illustre inconnu.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, va désigner, au plus vite, un nouveau premier ministre pour remplacer Abdelilah Benkirane, qui n'est pas parvenu à former une majorité, après cinq mois de négociations, a annoncé, mercredi, 15 mars, soir, le cabinet royal.

Un juge fédéral de Hawaï bloque la nouvelle version du décret migratoire de Donald Trump. Le magistrat, Derrick Watson, a estimé que la suspension du décret évite un "préjudice irréparable".

A 70 ans, le Camerounais, Issa Hayatou, dernier dinosaure du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté le Suisse, Sepp Blatter, le Français, Michel Platini, et quelques autres, brigue un 8e mandat à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) qu'il préside, de main de maître, depuis 1988. Avec une forte chance de se succéder à lui-même.

Le ministère burundais de la Santé publique a annoncé que le pays faisait face à une épidémie de paludisme, quelque 1,8 million de cas et 700 décès ayant été enregistrés depuis le début de l'année. Voilà un autre front auquel le pouvoir de Pierre Nkurunziza doit faire, désormais, face, à côté de plusieurs autres dont l'opposition politique qui cherche à le faire tomber.

Ingénieur, José Eduardo dos Santos, ne badine pas quand il s'agit d'intérêts stratégiques de son pays. Le fournisseur de télévision par satellite angolais, ZAP, propriété de sa fille, a interrompu, mardi, 14 mars, la diffusion de deux chaînes portugaises qui ont diffusé, récemment, des reportages critiquant le régime de Luanda. Un crime de lèse-majesté à Luanda.

François Fillon vient d'être mis en examen, ce mardi, 14 mars, matin, au lieu de mercredi, 15 mars, comme prévu, notamment, pour détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est dit "troublé", lundi, 13 mars, par des informations faisant état de torture et d'enlèvements au Burundi. Mais, bien qu'une telle accusation devienne une constante, le Conseil a ignoré les appels d'organisations de défense des droits humains à imposer des sanctions. Cela dit, Pierre Nkurunziza n'a, nullement, à se satisfaire de ce refus de le sanctionner. Il est (en plein) dans le collimateur du Conseil de sécurité.

Hama Amadou est plus que jamais le mal aimé de la République du Niger. Principal opposant au président, Mahamadou Issoufou, sorti deuxième de la présidentielle de 2016 (de la façon qu'on sait), il a été condamné, lundi, 13 mars, par la Cour d'appel de Niamey à un an de prison ferme pour son implication (supposée) dans un trafic international de bébés. L'ancien premier ministre paie sa popularité, lui, qui empêche de dormir et de tourner en rond, Mahamadou Issoufou dont la spécialité, est d'instrumentaliser la justice nigérienne, une méthode contestable qui, pourrait, tôt ou tard, se retourner contre lui.

L'Organisation internationale du cacao (ICCO), implantée à Londres, depuis 1973, installera le 25 avril son siège à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de la fève, selon un communiqué publié, lundi, 13 mars, par l'ICCO.

Les plus populaires