AFRIQUE DU SUD : Décès de Johnny Clegg à Johannesburg

Le musicien sud-africain, Johnny Clegg, fervent opposant à l'apartheid, est mort à 66 ans, ce mardi, 16 juillet. Celui qui était, parfois, surnommé "le zoulou blanc" a succombé à un cancer dont il avait été diagnostiqué en 2015.

Parfois surnommé "le zoulou blanc", il avait connu un succès mondial dans les années 1980 et 1990 en adaptant le mbaqanga, un style musical traditionnel zoulou.

Il était, également, une des voix qui s'étaient engagées dans la lutte contre l'apartheid, le système ségrégationniste en vigueur jusqu'en 1994 en Afrique du Sud. Son titre phare, Asimbonanga, sorti en 1987, était dédié à Nelson Mandela, alors emprisonné. En 1999, le Prix Nobel de la Paix l'avait même rejoint sur scène à Francfort (notre photo). 

"Johnny est décédé paisiblement aujourd'hui, entouré de sa famille à Johannesburg", a affirmé son manager, à la chaîne publique SABC, expliquant qu'il avait succombé "après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer".

"Il a joué un rôle majeur en Afrique du Sud en faisant découvrir aux gens différentes cultures et en les rapprochant", a ajouté le manager de Johnny Clegg dans un communiqué. "Il nous a montré ce que cela signifiait d'embrasser d'autres cultures sans perdre son identité".

Son album, Scatterlings of Africa, en 1982, l'avait propulsé en tête des hit-parades en Grande-Bretagne et en France.

Ajouter un commentaire