EXPOSITIONS : La Côte d'Ivoire demande l’étiquetage de ses objets d'art exposés en Europe

La Côte d'Ivoire a demandé l'affichage de la "mention Côte d'Ivoire" sur ses objets d'arts exposés dans les musées européens, un projet destiné au sauvegarde du patrimoine culturel de ce pays.

"Le projet d'avis sur le thème : +affichage de la mention Côte d'Ivoire sur les cartels des objets d'art ivoiriens exposés dans les musées européens+ a été adopté", par le Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), une institution dont les membres étaient réunis en assemblée générale.

Cette décision vise à "sauvegarder le patrimoine culturel ivoirien", notent les membres du CESEC dans un communiqué, après avoir "constaté la dissémination des objets d'art ivoiriens dans plusieurs musées du monde".

"La reconnaissance des objets d'art ivoirien au plan international plus principalement, peut représenter une niche non négligeable en matière d'économie culturelle, une importante source de création d'emplois", souligne le CESEC, actuellement, dirigé par Charles Koffi Diby, ancien ministre ivoirien de l'Economie et des Finances.

Le Musée des civilisations de Côte d'Ivoire (notre photo), rénové après avoir été pillé en 2011, a publié en juin dernier son deuxième catalogue, afin de "faire connaître ses richesses et protéger ses collections".

Sous le titre "Arts ancestraux des civilisations de Côte d'Ivoire", ce catalogue présente 144 pièces exceptionnelles du musée, provenant des quatre grandes aires culturelles du pays (Akan, Gur, Krou et Mandé), avec de superbes photographies en haute définition.

Sa réalisation a demandé quatre ans de travail, avec le concours de l'ambassade de France et la Fondation Orange Côte d'Ivoire.

Le musée, rénové en 2013, compte 15.000 pièces dans ses collections. Un projet de numérisation de 2.000 pièces est en cours. Un nouveau musée, plus grand et plus moderne, devrait être bâti dans les années à venir, selon le ministère ivoirien de la Culture.

Avec AFP

Ajouter un commentaire