UNESCO : La rumba cubaine devient un « patrimoine culturel immatériel »

Le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, qui siège, depuis lundi, 28 novembre, et jusqu'au vendredi, 2 décembre, en Ethiopie, examine les dossiers de 37 candidats à l'inscription sur sa liste "représentative" des différents types de patrimoine vivant (danse, musique, gastronomie, fêtes ou festivals...).

Avec près de 1 500 types de bière différents, "la fabrication et l'appréciation" de cette boisson "font partie du patrimoine vivant de plusieurs communautés réparties dans l'ensemble de la Belgique", avait argumenté Bruxelles. "Cette culture joue un rôle dans leur vie quotidienne et lors des événements festifs", est-il souligné dans le communiqué de l'Unesco.

Cuba, de son côté, avait défendu l'inscription de la rumba "mélange festif de musiques et de danses", "symbole d'une société marginalisée à Cuba". "La rumba à Cuba, avec ses chants, ses mouvements, ses gestes et sa musique, est une expression de résistance et d'estime de soi qui évoque également la grâce, la sensualité et la joie de rapprocher les individus", résume le communiqué de l'Unesco.

Ajouter un commentaire

2 + 5 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.