UNESCO : Table-ronde sur la prévention de l'antisémitisme

La directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, et le président de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA), Mihnea Constantinescu, ouvriront une table-ronde sur le thème Comment prévenir l'antisémitisme par l'éducation, la culture et la communication, le 6 décembre (14h30-17h00, Salle XI), en présence de Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux français et ancien président du Conseil constitutionnel français, qui prononcera un discours liminaire.

La réunion aura pour objectif d'analyser la nature de ces violences, d'offrir des pistes de réflexion aux Etats membres désireux de renforcer leurs politiques de lutte contre l'antisémitisme et toute autre forme d'intolérance et de discrimination, et d'envisager des politiques susceptibles de prévenir l'antisémitisme, en particulier, chez les jeunes.

Quelles sont les manifestations contemporaines de l'antisémitisme ? Pour y faire face, doit-on mettre en place des mesures analogues à celles utilisées dans la lutte contre d'autres formes d'intolérance ? Existe-t-il des politiques ayant fait la preuve de leur efficacité ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cette table-ronde.

Prendront part à cette table-ronde :  Steven Katz, conseiller de l'IHRA et professeur d'études juives et d'histoire de l'Holocauste à l'Université de Boston (Etats-Unis) ; Dina Porat, historienne-en-chef du Mémorial de Yad Vashem et professeur émérite du département d'histoire du peuple juif à l'Université de Tel Aviv (Israël) ; Jean-Yves Camus, chercheur associé à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) ; Katharina von Schnurbein, coordinatrice chargée de la lutte contre l'antisémitisme pour la Commission européenne et Dervis Hizarci, président de l'Initiative de Kreuzberg contre l'antisémitisme (KIgA).

Ajouter un commentaire

2 + 2 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.