Vous êtes ici

ANGOLA : Ingénieur José Eduardo dos Santos inaugure l'un des barrages les plus puissants du continent

Le président angolais, José Eduardo dos Santos, qui doit quitter ses fonctions dans quelque temps, a inauguré, vendredi, 4 août, à Lauca (Ouest), le plus grand barrage hydroélectrique du pays et l'un des plus puissants, à terme, du continent africain (notre photo).

La première des six turbines du barrage de Lauca construit sur le Kwanza, un fleuve qui se jette dans l'Atlantique, est entrée en service vendredi.

Les six turbines d'une capacité totale de 2.070 mégawatts devraient être opérationnelles d'ici 2018.

Lancée en 2012, la construction du barrage, dont le coût est estimé à 4,3 milliards de dollars, a été confiée à la société brésilienne Odebrecht.

Le barrage doit permettre de réduire les coupures d'électricité en Angola, le principal producteur pétrolier du continent avec le Nigeria, et approvisionner, en électricité, quelque 8 millions de personnes.
Il s'agit du troisième barrage construit sur le Kwanza, après celui de Cambambe (960 MW) et celui de Capanda (520 MW).

"Nous vous serons à jamais reconnaissants, camarade président ingénieur José Eduardo dos Santos", a déclaré, à Lauca, le ministre de l'Energie, Joao Baptista Borges.

Lors de la cérémonie d'inauguration, le président angolais est apparu en bonne santé, mais, il n'a pas pris la parole, selon les images retransmises à la télévision publique TPA.

Ingénieur, José Eduardo dos Santos, a, certainement, compris avant d'autres leaders africains (plus bavards) que « Le silence est d'or » et que seules les actions parlent.

Commentaires

NKOUMASSY (non vérifié)
Eh oui seul les actions parlent très bien monsieur le si cela était Sassou toute l'Afrique on allait entendre cela soit disant lui l'homme des actions concrètes il a endetté son pays un pauvre type . SASSOU vraiment c'est un briseur des destins maintenant on a comprit qui ne sait pas géré le pays lui son travail c'est de faire des coups d'ETAT le pouvoir pour pouvoir la haine aux autres faut pas que les autres réussisses mieux que lui , c'est vrai tribaliste maintenant on a comprit cela il a dépensé des milliards juste pour conserver le pouvoir ,vraiment il faut être fou pour agir de la sorte un vrai malade.
Ku Ibiti (non vérifié)
Je souscris entièrement au commentaire de mon frère Nkoumassy. Sassou se serait cru à ce moment là le président le plus important d'Afrique voire du monde. C'est cela la différence entre les deux hommes en toute objectivité ; autant mieux avoir JES comme PR que DSN... JES à changé le visage de son pays en 15 ans alors que la Communauté Internationale en résumé l'Occident avait refusé de lui apporter son aide. Sassou lui a bénéficié des fourches caudines des grands argentiers de cette planète : annulation de dettes, aide, et j'en passe.. Regardez le résultat vraiment catastrophique. JES à aussi ses défauts et Dieu sait combien ils sont nombreux mais il aura marqué tout de même positivement de son empreinte à la magistrature suprême angolaise... juste pour compléter ici l'information du magazine Afrique Éducation que JES a également pause le même jour là première pierre de la construction d'un autre barrage hydroélectrique celui de Caculo Cabaça dans la région de Kwanza norte. Ce barrage dont la fin des travaux est prévu pour 2022 devra produire 2172 MW. Le but de l'Angola est de parvenir à son indépendance énergétique avec au moins 9000 MW. Donc DSN va vraiment au tapis dans ce combat pour le développement...

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.