BURKINA FASO : Moisson pleine pour Roch Marc Christian Kaboré en Europe

L'Union européenne (UE) a mis à la disposition du Burkina Faso, 100 millions d'euros (environ 65 milliards de F CFA), pour cette année 2016, et à partir de 2017, elle va allouer  400 millions d'euros (plus de 260 milliards de F CFA) au Burkina Faso.

Le Luxembourg, de son côté, va allouer 60 millions d'euros (plus de 39 milliards de F CFA), au Burkina Faso. Par ailleurs, à l'occasion de la reprise de la coopération avec la Belgique, celle-ci va octroyer un montant de 10 millions d'euros (6,5 milliards F CFA) en faveur de l'eau potable et de la santé de la reproduction.

Au-delà de ces soutiens financiers, le président, Roch Marc Christian Kaboré (notre photo avec Angel Losada, représentant spécial de l'Union européenne, pour le Sahel, le 29 décembre 2015, à Ouagadougou), a souligné qu'une nouvelle vision se dessine au sein de l'UE, celle de tenir compte des priorités des pays dans les programmes de financement et de lier le développement à la sécurité. A partir de 2017, une commission mixte entre la Belgique et le Burkina se mettra en place.

Cette mission a permis au chef de l'Etat de montrer que le Burkina Faso se trouve sur la voie du renforcement de la démocratie et du développement, à travers un point sur la situation politique, économique et sécuritaire, ainsi que, les grandes visions du Programme national de développement économique et social (PNDES), qu'il a présentées.

« Partout, les partenaires se sont félicité du retour à l'état de droit et à la démocratie dans notre pays et se sont engagés à nous soutenir», a-t-il fait remarquer.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires