CAMEROUN : L'aéroport international de Douala fermé pour travaux pendant trois semaines

Les passagers en transit ou qui débarquent à l'aéroport international de Douala, peuvent le témoigner : c'est un aéroport tout simplement indigne d'un pays comme le Cameroun. Qui plus escompte être émergent en ...2035. Heureusement que ce n'est pas demain.

De longs et interminables couloirs qui ont de quoi fatiguer le voyageur au départ comme à l'arrivée, l'envahissante et étouffante chaleur qu'ils dégagent, le lieu de réception des bagages parfois truffé de pickpockets, etc. L'aéroport international de Douala a de quoi mettre les passagers de mauvaise humeur. Parfois, les coupures d'eau rendant indescriptibles l'intérieur des toilettes, même dans des salons première classe, rappellant que « le Cameroun c'est le Cameroun ». Le comble, hier encore, c'était de se retrouver dans cet aéroport, disposant d'un billet haute contribution de la compagnie nationale, Camair Co, qui ne dispose pas à proprement parler d'un salon de haut standing pour mettre ses passagers à l'aise. Ce qui n'est pas le cas des compagnies concurrentes, toutes étrangères. Que de désordre, qui montre qu'on est bien, là, au cœur du royaume des Lions indomptables, le pays de l'incivisme, où les responsables des ADC (Aéroports du Cameroun) ne se soucient guère des qu'en dira-t-on. Ici, ne sont égrenés que quelques griefs d'ordre intérieur. Les travaux à l'origine de la fermeture de l'aéroport sont plutôt extérieurs (notre photo). Où on aurait pu frôler la catastrophe à tout moment.

Mieux vaut tard que jamais. Les autorités aéronautiques camerounaises ont, finalement, pris le taureau par les cornes. Conséquence : à partir de ce mardi, 1er mars, toutes les opérations, notamment, les départs et les arrivées des vols, ont été transférées à l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen où des mesures spéciales ont été prises.

Il s'agit, entre autres, du renforcement des effectifs des employés ADC, à Yaoundé, pour faire face au flux des passagers, sans oublier, la décision prise par les compagnies de transport aérien d'acheminer les passagers, par bus, de Douala à Yaoundé, et vice versa.

L'aéroport international de Douala, qui concentre près de 70% du trafic aérien du Cameroun s'est transformé en un vaste chantier.

Estimés à près de 34 milliards de F CFA (51 millions d'euros), les travaux de cet aéroport seront couverts par un prêt de 30 milliards de F CFA, obtenu auprès de l'Agence française de développement (AFD).

Ajouter un commentaire

Les plus populaires