COP 21 : Une nouvelle version du projet d'accord soumis aux 195 pays

A jour J-2 de la fin de la COP 21, disons que les choses s'accélèrent. Sans plus. Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française et président de la COP 21, a présenté, aux 195 pays, une nouvelle version du projet d'accord climat, ce mercredi 9 décembre. 

Cette version du texte présentée aux 195 pays est considérée comme « nettoyée », ce qui suppose, encore, de longs points de désaccord. Et une seule et unique journée de travail, en l'occurrence, la journée de jeudi, 10 décembre, pour se mettre d'accord. Bien que le document soit raccourci à 29 pages, cela suffira-t-il ? Il comporte, certes, 75% de crochets en moins. Mais il reste, encore, et encore, de nombreux points à trancher. Et les pays du Sud ainsi que les pays émergents n'entendent rien céder, pas plus que les pays industrialisés.

Conséquence, des négociations sont difficiles. Hier, en séance plénière, les ministres de 195 pays ont relevé tous les points de désaccord majeurs restant à trancher, tout en soulignant des progrès et l'atmosphère de "coopération" des travaux. Langage purement diplomatique. La question de la répartition des efforts entre pays du Nord et du Sud ou celle des financements climatiques vers les pays du Sud coince encore. "Il est très clair que les lignes de fracture restent entières", a déclaré le ministre de Singapour et médiateur, Vivian Balakrishnan.

A 48 heures de la fin de la conférence, afriqueeducation.com n'est pas optimiste et pense qu'il faudrait, dès maintenant, préparer les Africains (qui attendaient beaucoup de cette conférence) à l'échec des négociations. Ou pour sauver les apparences, on parlera peut-être de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine (notre photo montre un Ban Ki-moon un peu préoccupé).

Ajouter un commentaire

Les plus populaires