CORONAVIRUS : L'archevêque de Douala rend son traitement disponible dans Yaoundé et Douala

Après le Covid-Organics du très excellent président de Madagascar, Andry Rajoelina, voici un deuxième produit naturel, made in Cameroon, élaboré grâce aux plantes, qui guérit les malades testés Covid-19. Ce traitement qui est l'oeuvre de Mgr Samuel Kléda, l'archevêque métropolitain de Douala, est, désormais, disponible pour tous les malades frappés par le coronavirus, qui peinent à recouvrer la santé. Il est totalement gratuit sur simple présentation d'un test Covid-19 positif dans les points santé (hôpitaux, dispensaires, pharmacies, centres de consultation, etc.) de l'église catholique dans les villes de Yaoundé et Douala au Cameroun.

Les Camerounais ont tranché depuis belle lurette en faveur des thérapies proposées par la pharmacopée traditionnelle. Malgré le honteux sabotage en règle de certains ordres africains (très occidentalisés) de médecine et de pharmacie, la médecine africaine traditionnelle est en train de reprendre tous ses droits, reconquérir ses lettres de noblesse, avec le bégaiement de la médecine dite moderne, qui peine à trouver une riposte efficace au Covid-19. L'OMS étant sous l'emprise des lobbys pharmaceutiques occidentaux ayant pieds et mains liés, elle a du mal à reconnaître des solutions de recours, qui viennent d'Afrique et qui réussissent là où la « grande » intelligence occidentale a, lamentablement, échoué. C'est du racisme pur et simple.

Les Occidentaux qui s'attendaient à une hécatombe due au coronavirus en Afrique, s'étonnent qu'il n'en soit rien. Et pour cause : dans les pays comme le Cameroun et d'autres, la pharmacopée traditionnelle a vite fait de combler la carence des thérapies qu'on attendait des pays occidentaux, la nature ayant horreur du vide.

La vérité est là : on soigne le Covid-19 en Afrique : produit à Madagascar, le Covid-Organics guérit. Produit au Cameroun, le traitement de l'archevêque de Douala guérit également. Devant le silence gêné de l'OMS, complètement, bâillonnée par les lobbys pharmaceutiques occidentaux. Mgr Samuel Kléda, archevêque de Douala, qui est un naturopathe reconnu, venait de déclarer vendredi, 7 mai, à Douala, qu'il a eu, jusque-là, « 500 malades testés Covid-19 » et a guéri les « 500 malades testés Covid-19 » (notre photo qui montre sa conférence de presse avec ses collaborateurs du service médical de l'archevêché).

A l'OMS, on reste motus et bouche cousue. Cherchez l'erreur !

Si l'OMS n'était pas une organisation sous tutelle, complètement, engluée dans des combines malsaines de certaines multinationales pharmaceutiques, si elle était une organisation sérieuse digne de ses missions, elle aurait, déjà, trouvé un moyen d'orienter les centaines de milliers de malades Covid-19, dont beaucoup meurent sans traitement efficace, vers le continent africain, notamment, à Antananarivo ou à Douala chez l'archevêque.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires