CORONAVIRUS : Ouverture du ciel italien aux vols internationaux à partir du 3 juin

Les pays occidentaux, une fois de plus, montrent, clairement, qu'ils mettent le matériel, le capital financier, avant toute autre considération, et bien entendu, le capital humain. Pour eux, l'homme n'est rien devant le matériel, et l'argent a plus de valeur que l'être humain, la vie. Le fonctionnement du monde actuel ne démontre pas autre chose quand on voit comment de dizaines de millions de personnes meurent de tout, de par le monde, alors que les richesses emmagasinées ici et là, et inutilisées, auraient pu résoudre leurs problèmes de base que sont la santé, la malnutrition, l'éducation, l'approvisionnement en eau et en électricité. Le monde ne compte que 8 milliards d'individus. Huit petits milliards ! Mais, une population que certains lobbys occidentaux, comme ceux du milliardaire américain, Bill Gates, par exemple, trouve excessive et tente, par tous les moyens, même au travers de faux vaccins et de faux médicaments, à réduire. Désormais et contrairement à ce qui était le cas avant, les peuples africains surveillent leurs dirigeants, qu'ils savent malléables et achetables à souhait, comme du lait sur le feu. Le slogan « Pas de Bill Gates et ses vaccins en Afrique » est plus que jamais d'actualité. Que Gates s'occupe des pauvres aux Etats-Unis (qui sont légion) et laisse les Africains tranquilles. Ils n'en mourront pas. Dieu veille !!!

C'est dans ce contexte que l'été, surtout, les mois de vacances de juillet et août, va reprendre ses droits alors que le coronavirus n'a pas dit son dernier mot. Mais, la recherche du gain est tellement plus forte en Occident qu'on est obligé de rouvrir les plages, de remeubler les terrasses de café et de relancer à fond le trafic aérien international, qui fait venir les touristes du monde entier pour se prélasser dans de somptueux palaces européens. Les décisions sont déjà prises au niveau européen. Il appartient juste à chaque dirigeant d'étudier comment l'annoncer à son opinion publique, généralement, réticente à cette ré-ouverture prématurée des commerces et des écoles, qui défie jusqu'au bon sens des scientifiques.

Le gouvernement italien a approuvé, samedi, 16 mai, un décret autorisant les déplacements à destination et en provenance de l'étranger à partir du 3 juin. Le premier ministre, Giuseppe Conte (notre photo), a insisté sur un retour graduel à la normale dans l'un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus : plus de 31.000 morts à ce jour.

Comprenne qui pourra la logique d'une telle décision alors que le virus, sans traitement, continue de circuler.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires