FCFA : La création d'une monnaie africaine est-elle vraiment utile pour les Africains ?

Nous vous livrons, ici, intégralement, un point de vue sur la question du F CFA qui fait débat depuis quelque temps. Faut-il abandonner le F CFA au profit d'une nouvelle monnaie ? Faut-il retirer à la Banque de France le droit d'émettre le F CFA ? Autrement dit, faudrait-il donner le pouvoir aux « dictateurs africains » d'émettre leur monnaie ? Le point de vue ci-après que nous diffusons n'est, nullement, celui d'Afriqueeducation.com qui soutient, activement, comme savent ses lecteurs, la création d'une monnaie authentiquement africaine ayant tous les attributs de la souveraineté. Mais, il mérite d'être connu.

Le drame africain c'est que les Africains, qu'ils soient intellectuels ou non, lorsqu'ils sont face à une problématique aussi importante, s'emballent très vite sans prendre le recul nécessaire pour analyser tous les contours du problème. Et après, lorsqu'ils s'aperçoivent qu'ils se sont fait avoir ou qu'ils se sont trompés, ils ne reconnaissent, jamais, leur propre responsabilité.

Aujourd'hui, tout le monde demande l'abandon du F CFA au profit d'une nouvelle monnaie qui serait une émanation strictement africaine. Les défenseurs de cette idée se disent majeurs et vaccinés. Ils s'attaquent, tous, à la France et réclament une "monnaie africaine" dont la création serait la prérogative suprême des gouvernements africains, c'est-à-dire, qu'ils veulent donner à leurs gouvernants insouciants, irresponsables et corrompus, le pouvoir de créer, d'émettre et de distribuer la monnaie.

Ainsi, pensent-ils, la France va cesser d'être "le maître" et les Etats africains vont économiser des sommes importantes en intérêts, pour le plus grand bénéfice des peuples africains.

Ma question est : Les défenseurs de cette idée ont-ils vraiment pris le temps d'analyser tous les contours de la question ? Je ne crois pas.

D'abord, nous ne devons, jamais, perdre de vue que la question de la monnaie est, également, une question, éminemment, politique.

Quand on sait que l'Afrique est, aujourd'hui, dirigée par ce que j'appelle "le syndicat du crime", c'est-à-dire, le club de dictateurs irresponsables et corrompus, qui forment une fraternité dont les membres ont un objectif en commun, celui de garder à tout prix le pouvoir et le contrôle total de leurs Etats et d'y imposer des successions dynastiques, on ne peut pas ne pas s'étonner de voir que des intellectuels africains, se cachant derrière la façade de la version officielle de l'histoire du F CFA, se posent en défenseurs de l'idée de la création d'une monnaie dite africaine, sans percevoir toutefois le grand danger de léguer aux mains des dictateurs insouciants et corrompus et leurs familles, le pouvoir de contrôler la quantité de la monnaie en circulation dans le système.

Même s'il est vrai que le monopole de la création de la monnaie papier reviendrait, officiellement, aux banques centrales, la question est : Les gouverneurs de ces banques centrales auront-ils le charisme et l'indépendance d'esprit face à ceux-là mêmes qui les ont nommés et qui ont le pouvoir de les révoquer ?

Ma conviction profonde est que tant que la démocratie ne sera pas la règle admise et respectée par tous en Afrique, si l'on donnait un jour le pouvoir aux gouvernements africains d'émettre la monnaie, ce qui en résulterait, c'est que les dictateurs africains s'en serviraient pour la réalisation de leurs desseins politiques hégémoniques. Leur pouvoir engloberait alors plus que la monnaie et cela leur permettra surtout d'exercer totalement leur contrôle sur leur peuple.

Ça serait une faute historique, il n'y a pas d'autre mot. Ça serait une opération contre les peuples africains. Car cela ramènerait, davantage, ces peuples sous la coupe des familles qui s'accrochent au pouvoir depuis des décennies.

Aussi, je considère, pour ma part, que le combat qu'il convient de mener, aujourd'hui, est, d'abord, celui d'imposer la démocratie, partout, en Afrique. Tant que la démocratie et l'alternance au pouvoir ne seront pas la règle en Afrique, léguer l'émission de la monnaie, quelle qu'elle soit aux gouvernements africains, serait une grave erreur historique (sur notre photo les deux principaux défenseurs du F CFA, l'Ivoirien Alassane Ouattara et le Sénégalais Macky Sall). Cela reviendrait tout simplement à donner davantage de pouvoirs aux dictateurs africains et leurs familles qui contrôlent, déjà, tout (Economie, Justice, Armée...) et je ne pense pas que cela soit le but recherché par les défenseurs de l'abandon du F CFA au profit d'une nouvelle monnaie africaine.

Bienvenu MABILEMONO 

Commentaires

Ku Ibiti (non vérifié)
Sans faire beaucoup de commentaires, je souscris entièrement à cette analyse. Pas question de céder à ce "Syndicat du Crime et de l’Incompétence des Potentats d'Afrique" plus de pouvoirs de destruction qu'ils ont en.
Visiteur (non vérifié)
Je m'appelle Jennifer Devaux de nationalité Française j'habite Grenoble ,je vous fait un témoignage miraculeux. mon mari m'avait quitté depuis un 13 mois et je n’avais plus aucun espoir de le retrouver, je désespérais quand une amie m'a conseillé de contacter le GRAND MAÎTRE SPIRITUEL VOYANT DAH AGONLIN, ce que j'ai fait, son accueil étais chaleureux et il m'a rassuré que tout allait rentrer dans l'ordre. Environ 5 jours après la cérémonie du rituel de retour affectif du MaITRE DAH AGONLIN, mon mari m'a contacté pour me proposer de prendre un verre et de parler de notre séparation. J'étais dans un état ! Il m'a alors dit qu'il regrettait, qu'il avait honte de m'avoir fait du mal et que ça Faisait environ trois jours qu'il tournait en rond et n'osait pas appeler de peur que je sois hostile.Je lui ai dit que je l'aimais toujours et qu'il pouvait revenir car j'étais trop malheureuse sans lui. Depuis, notre amour est redevenu comme au début et je suis tellement heureuse d'être de nouveau à ses côtés. je ferai comme mon amie, je proposerai vos service a tous mes amis. MERCI MAÎTRE VOUS AVEZ SAUVEZ MON MARIAGE. C’est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie. (Pour tous vos problèmes de rupture amoureuses ou de divorce, maladie,vous qui ne tombé pas enceinte, envoûtements , problème financier, les problèmes liés à votre personnalité d'une manière, problème au travail ou autres n'hésitez pas à contacter le GRAND MAÎTRE SPIRITUEL VOYANT DAH AGONLIN Ce monsieur est très fort et sérieux ,avec lui mon mari est revenu et j'ai eu la satisfaction je suis heureuse, je vous le conseil vivement . ========================================================== GRAND MAÎTRE SPIRITUEL VOYANT AFRICAIN DAH AGONLIN contact : 00229-65-19-21-15 whatsapp: 00229-65-19-21-15 Email :dahagonlin@hotmail.com ========================================================== N'hésiter pas à le contacter
Bechir (non vérifié)
Etant communicateur d'un groupe d'investisseur privé , je recherche toute personne qui a un projet de grande portée avec son rapport d'évaluation professionnelle pour l'aider à réaliser son projet avec l'appui de mes investisseurs.Une séance de travail sera organisée à propos du projet avant l'obtention du fond. Merci de me contacter en message privé pour plus d'informations:bechir.stephane@gmail.com .

Ajouter un commentaire

Les plus populaires