GABON : Ali Bongo Ondimba hospitalisé à Riyad

Une grosse et inattendue fatigue vient de contraindre le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba (ABO), à s'absenter à deux importantes rencontres internationales. Il s'agit du « Davos du désert », en Arabie Saoudite, et au Sommet de la CEMAC, à N'Djamena, au Tchad.

Le prince héritier, MBS (Mohamed Ben Salman) a rendu visite, mercredi, 24 octobre, à la suite royale qu'occupe le président, Ali Bongo Ondimba, à l'Hôpital Faycal de Riyad où il avait été hospitalisé, la veille, de suite d'un important malaise. Le chef de l'Etat gabonais était dans la capitale saoudienne pour participer au Futur Investment Initiative (FII), autrement appelé, le « Davos du désert » (sur notre photo, il est accueilli en mai 2017 par le Prince Mohammed ben Abdulrahman ben Abdulaziz, vice-gouverneur de la région de Riyad).

A cause des mêmes raisons, il a dû annuler sa présence au Sommet extraordinaire de la CEMAC, à N'Djamena, jeudi, 25 octobre, alors qu'il en était le principal initiateur avec son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Cela dit, à Riyad comme à N'Djamena, ABO ne devrait pas trop se plaindre au regard des absences signalées lors de ces deux rencontres. Ainsi, à cause de l'assassinat du journaliste, Jamal Khashoggi, en Turquie, les représentants des grands pays industrialisés ont, tous, annulé leur présence à ce Sommet, afin de refuser de cautionner ce lâche forfait qui aurait été commandité par le pouvoir saoudien.

A la CEMAC, à N'Djamena, les chefs d'Etat ne se sont pas non plus bousculés. En effet, on a noté l'absence du Camerounais, Paul Biya, du Centrafricain, Faustin-Archange Touadera et du Gabonais, Ali Bongo Ondimba, ce qui fait beaucoup sur les six chefs d'Etat que compte la CEMAC. Les trois chefs d'Etat présents, le Congolais, Denis Sassou-Nguesso, l'Equato-Guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et le Tchadien, Idriss Déby Itno, ont, néanmoins, pu consolider leurs approches afin de travailler ensemble sur les réformes nécessaires à la relance de leurs économies. Mais, sur les trois chefs d'Etat présents, seul le Tchadien, Idriss Déby Itno, a signé un programme avec le FMI.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires