Vous êtes ici

GABON : L'Etat met fin à la convention qui le liait au groupe français Véolia

Pour le gouvernement, cette rupture est plus que souhaitable, le groupe français n'ayant, vraiment, pas été à la hauteur. Le problème, ici, est technique, et non politique. Il n'est pas question d'aimer ou de haïr la France ou une de ses entreprises. La réalité est simple : l'eau est une denrée rare à Libreville. Quant aux coupures électriques, elles sont monnaie courante. La question mérite, alors, d'être posée : A quoi a servi la concession de 20 ans accordée à la SEEG (Société d'énergie et d'eau du Gabon), filiale du groupe français Véolia ? Rien qu'à pomper les bénéfices, répondent en choeur les Librevillois, pour qui ce problème n'est ni celui de l'opposition, ni de la majorité, mais, des Gabonais tout court. Pourtant, la concession allouée à Véolia (Générale des eaux avant) avait pour but de faire du Gabon un eldorado en Afrique centrale où les pays limitrophes pouvaient se ravitailler pour combler leur déficit. Le patriarche, comme toujours, en visionnaire, avait vu les choses en grand. Mais ses partenaires, mais aussi, ses collaborateurs, l'ont roulé dans la farine. A qui la faute ? C'est plutôt à un spectacle ahurissant des mamans librevilloises portant des bonbonnes d'eau sur la tête, les robinets des maisons étant à sec, auquel le Gabon se livre, de temps en temps. Un triste spectacle quand le pays s'appelle « Gabon ». Mieux vaut tard que jamais ! Cette rupture engage les Gabonais à prendre (enfin) leur destin, dans ce domaine, en main (notre photo montrant le lancement du service prépayé en 2016). En attendant d'autres domaines. Un mal pour un bien.

« Ce jour, le vendredi, 16 février 2018, l'Etat gabonais a mis fin à la Convention de concession qui le liait à la SEEG-VEOLIA. Les raisons évoquées sont entre autres la dégradation de la qualité du service rendu aux usagers, les efforts financiers consentis par l'Etat non suivis des effets escomptés et les plaintes récurrentes des populations. Au-delà de ces motifs, il convient, également, de noter l'échec des négociations entre les deux parties prévues par l'avenant n° 8 portant sur la prorogation pour une durée de cinq ans de la Convention de concession. Dans le souci de préserver la continuité et la qualité du service public de l'eau potable et de l'énergie électrique, l'Etat a procédé, exceptionnellement, à la réquisition temporaire de l'entreprise. Durant cette période transitoire, un organe ad hoc aura pour mission de gérer l'entreprise, de mener les audits et autres études nécessaires au développement du secteur dans un nouveau mode de gestion et finaliser la rupture contractuelle dans les règles de l'art avec le groupe VEOLIA. Par ailleurs, le gouvernement tient à rassurer les employés qu'aucun licenciement ne sera opéré du fait de cette réquisition. Il en est de même pour la continuité des contrats en cours d'exécution entre la SEEG et les divers opérateurs économiques » (fin du communiqué). Signé Patrick Eyogo Edzang, Ministre de l'Eau et de l'Energie, le 16 février 2018, à Libreville.

La réaction de la SEEG, filiale de VEOLIA, n'a pas tardé :

« La SEEG regrette la décision soudaine prise ce jour par le Ministère de l'Eau et de l'Energie du Gabon, de rompre la Convention de concession et l'usage brutal des forces de l'ordre gabonaises qui ont réquisitionné l'entreprise. Nous pensons, en premier lieu, à nos employés, à nos équipes en permanence engagées pour assurer, au mieux, l'approvisionnement en eau et en électricité des citoyens gabonais. La SEEG a, toujours, été un partenaire responsable de l'Etat gabonais, consciente des missions qui sont les siennes. Elle accompagne et sert la croissance du Gabon depuis plus de 20 ans, avec pour preuves :

- trois fois plus de clients desservis en eau et en électricité, soit, plus de 200% d'augmentation en 20 ans ;
- un taux de desserte de 89,3% en électricité et 92,2% en eau, qui fait du Gabon un des leaders africains dès 2012 ;
- un investissement de 366 milliards de F CFA, notamment, dans la maintenance, les capacités et les réseaux.

Dans un pays où la croissance de la population est intense, les capacités de production en eau sont exploitées à leur maximum. Nous attendons, aujourd'hui, que l'Etat gabonais respecte les règles de droit applicable. Et nous espérons que la population gabonaise continuera de bénéficier d'une eau potable de qualité, saine, aux normes internationales et d'une électricité au meilleur niveau au regard des conditions de travail dans le pays » (fin du communiqué) diffusé par la SEEG, le 16 février 2018, à Libreville.

Commentaires

Visiteur (non vérifié)
Célèbre Medium – Guérisseur – Voyant et Moraliste international Pas de vie sans problème – Pas de problème sans solution M’appuyant sur des années d’expériences et fort de nombreux succès, les difficultés de la vie n’ont plus aucun secret pour moi. Que vous ayez des problèmes affectifs (retour de l’être aimé, divorce, union rapide), professionnels (perte de clientèle, entreprise en faillite) ou de santé… vous pouvez me faire confiance! Mon travail conjugue efficacité et rapidité. Mon objectif ? Vous apportez la meilleure solution à votre problème! Devenez maître de votre destin en me contactant afin que l’on puisse ensemble, trouver une solution à vos problèmes. Une réputation dépassant même les frontières et descendant d’une grande famille de Maitre Marabout Supreme mahmoud met de la lumière sur vos zones d’ombres et met fin à vos problèmes les plus désespérés. E-mail : mahmoud.marabout@hotmail.com Numéro : +22967900159 WhatsApp: +22967900159
Visiteur (non vérifié)
Bonjour chèrs frères et soeurs Je m'apelle LAGEIN Mélanie Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable. Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escros je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tomber sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un interval de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème , vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse E-email : mahmoud.marabout@hotmail.com ou vous pouvez l'apellez directement sur son numéro portable +229 67900159 numero de whatsaap +229 67900159

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.