SOMMET CHINE-AFRIQUE : Paul Biya demande l'annulation de la dette chinoise

Arrivé à Beijing à 12 heures locales (5 heures du matin à Yaoundé), vendredi, 31 août 2018, pour prendre part au 3ème Sommet du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) dont l’ouverture est prévue le 3 septembre, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, accompagné de son épouse, Chantal Biya, a, immédiatement, eu une séance de travail avec son homologue chinois, Xi Jinping, au Grand Palais du Peuple, dans l'après-midi (notre photo). Au Cameroun, les Chinois financent, pratiquement, huit grandes réalisations sur dix, et veulent aller au-delà. Mais, encore faudrait-il que cela soit, véritablement, un partenariat « gagnant-gagnant » pour les Camerounais aussi. Paul Biya n'a pas eu tort de demander une annulation pure et simple de la dette chinoise, une requête que va examiner la partie chinoise au moment où le Cameroun devient la principale destination des investissements chinois en Afrique francophone et la quatrième en Afrique après l'Afrique du Sud, la Tanzanie et l'Ethiopie.

Preuve de la vitalité du partenariat entre les deux pays : le président, Paul Biya, avait effectué une visite d'Etat en Chine, du 22 au 24 mars 2018, pendant laquelle de gros contrats furent signés.

Voilà pourquoi, dans son propos introductif, le président, Xi Jinping a, lui-même, a relevé qu’après cette visite, la coopération sino-camerounaise avait franchi une nouvelle étape importante.

Pour sa part, le chef de l’Etat camerounais a salué les « multiples dons, assistances et appuis » de la Chine au Cameroun et plaidé pour un accroissement de ceux-ci. Paul Biya a dit, ensuite, pouvoir compter sur « la forte amitié sino-camerounaise » pour permettre au Cameroun de bénéficier de l’annulation partielle ou totale de sa dette envers la Chine. Il a, également, souhaité que la Chine puisse financer « à brève échéance » les projets d’autoroutes Yaoundé-Douala (2ème phase), Yaoundé-Nsimalen (déjà effectué à 70%) et Edéa-Kribi, la ville de Kribi abritant le port le plus profond de toute la côte ouest et centrale africaine, construit par la Chine, avec un tirant d'eau de 16 mètres, et actuellement, en extension, toujours, sur financement de la Chine. La Chine a accédé à cette demande de construction des trois autoroutes. Enfin, le président, Paul Biya, a remercié le gouvernement chinois pour l’aide d’un montant de 20 millions de yuans (environ 1,7 milliard de FCFA) au plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, actuellement, frappées par quelques velléités séparatistes des Ambazoniens.

Au terme de leurs entretiens, les deux parties ont procédé à la signature de deux accords de coopération. Un mémorandum d’entente sur l’initiative chinoise de la « Ceinture et la Route », et un accord de coopération technique et d’assistance avec l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, l’hôpital régional de Buea et l’hôpital de Mbalmayo.

Le voyage du président camerounais en Chine (comme celui de mars dernier) est, essentiellement, économique. La délégation qui l'accompagne le montre à souhait. En effet, la suite officielle du chef de l'Etat est composée des Personnalités ci-après :

M. Lejeune MBELLA MBELLA, Ministre des Relations Extérieures;
M. Samuel MVONDO AYOLO, Ministre, Directeur du Cabinet Civil de la Présidence de la République ;
M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Ministre des Travaux Publics;
M. Luc Magloire MBARGA ATANGANA, Ministre du Commerce ;
M. MENGOT Victor ARREY-NKONGHO; Ministre Chargé de Mission à la Présidence de la République ;
M. ALAMINE OUSMANE MEY, Ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire ;
M. Jean Ernest Massena NGALLE BIBEHE, Ministre des Transports ;
M. Ernest NGWABOUBOU, Ministre des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique;
M. Joseph DION NGUTE, Ministre Chargé de Mission à la Présidence de la République ;
M. Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, Ministre de l'Eau et de l'Energie;
Contre-Amiral Joseph FOUDA, Conseiller Spécial à la Présidence de la République;
M. Martin MPANA, Ambassadeur du Cameroun en République Populaire de Chine;
M. Simon Pierre BIKELE, Chef du Protocole d'Etat ;
M. Christophe EKEN, Président de la Chambre de Commerce, d'Industrie, des Mines et de l'Artisanat;
M. Célestin TAWAMBA, Président du Groupement Inter Patronal du Cameroun.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires