SOMMET RUSSIE-AFRIQUE : « Tant mieux si les Russes nous aident à nous débarrasser du F CFA »

Le Collectif Sortir du F CFA a suivi avec intérêt le premier Sommet Russie-Afrique, à Sotchi. S'il appartient aux Africains de développer eux-mêmes leur continent, le Collectif soutient, tout de même, que le concours de la Russie peut être bénéfique pour les Africains dans leur souhait de se débarrasser du F CFA.

« Vladimir Poutine a un vrai rôle à jouer en Afrique, qui est, par exemple, de nous aider de nous débarrasser du F CFA, la monnaie coloniale », relève le Collectif dans un communiqué envoyé à afriqueeducation.com.

Avec une précision de taille : « Nous restons vigilants : si les Russes viennent nous aider à ringardiser et à rompre nos relations d’asservissement avec les anciennes puissances coloniales, alors c’est oui. Si, en revanche, ils sont en Afrique pour nous vendre des armes efficaces contre nos ressources ou pour soutenir des régimes autocratiques et antidémocratiques comme ce fut le cas au Soudan et aujourd’hui en Guinée Conakry, alors c’est non », poursuit le Collectif. Et de donner un exemple à l'appui.

En janvier dernier, l’ambassadeur de la Russie en Guinée, Alexandre Bregadzé, avait suggéré une modification de la constitution afin d'ouvrir la voie à un troisième mandat pour le président Alpha Condé (sur notre photo Vladimir Poutine et Alpha Condé à Sotchi le 23 octobre). Une Russie qui donne de tels conseils sera, âprement, combattue en Afrique.

Conclusion : « Soyons intransigeants : la Russie a plus besoin de l’Afrique, que l’Afrique n’a besoin de la Russie ». 

Ajouter un commentaire

Les plus populaires