Vous êtes ici

CAN 2019 : La (nouvelle) CAF incapable de respecter ses propres dates d'inspection des installations

« Nous vous informons par la présente que suite au désistement à la dernière minute de la compagnie d'audit Price Waterhouse Coopers (PWC) qui devait accompagner la délégation de la CAF, à se rendre au Cameroun pour effectuer la visite d'inspection de la CAN 2019, il a été décidé de reporter cette visite à une date qui vous sera communiquée ultérieurement ». Signé Essam Ahmed, secrétaire général p.i. de la Confédération africaine de football.

Cette visite d'inspection de la CAF (que les autorités camerounaises de football s'apprêtaient à accueillir) devait avoir lieu du 20 au 28 août sur les six sites choisis par le Cameroun pour abriter les 24 pays devant participer à cette CAN 2019 (notre photo montrant le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé où s'est jouée la finale de la CAN féminine en décembre 2016 entre le Nigeria et le Cameroun).

Après avoir pris connaissance de ce changement de dernière minute du fait de la CAF, le Ministère des Sports et de l'Education physique du Cameroun, a, immédiatement, diffusé le communiqué suivant :

« Le président du Comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations « Cameroun 2019 » porte à la connaissance de l'opinion nationale et internationale que par courrier de ce jour (18 août 2019, ndlr), le secrétaire général de la Confédération africaine de football a informé la Fédération camerounaise de football du report à une date ultérieure de la visite d'inspection, initialement, prévue du 20 au 28 août 2017, pour cause de désistement, en dernière minute, de la Compagnie d'audit Price Waterhouse Coopers (PWC), désignée par la Confédération africaine de football à cette fin.
La Confédération africaine de football précise qu'elle saisira le Cameroun pour l'informer de la nouvelle programmation.
Dans cette attente, le Cameroun réitère son entière disponibilité », Fait à Yaoundé, le 18 août 2017, Signé Dr Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, Ministre des Sports et de l'Education physique du Cameroun.

Prompt à accorder des interviews (incendiaires) pour montrer l'incapacité du Cameroun à organiser cette CAN 2019 « même à quatre équipes », le président de la CAF, Ahmad Ahmad, ferait mieux d'expliquer aux Africains, ce qui se passe réellement à la tête de l'organisation qu'il préside.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.