EGLISE CATHOLIQUE : Visite du pape François au Mozambique, à Madagascar et à Maurice.

Le pape François entame ce mercredi, 4 septembre, une visite au Mozambique (4-6 septembre), à Madagascar (6-8 septembre) et à Maurice (9 septembre). Lors de ce 31e voyage depuis son arrivée au siège de Saint-Pierre, il sera certainement question de lutter contre la corruption des dirigeants, de soutenir l´éducation des jeunes, et de travailler pour la paix.

A 82 ans, l'évêque de Rome ne se ménage nullement. Parti à 8 h 00 de l'aéroport de Rome/Fiumicino, ce 4 septembre, il devait arriver à 18 h 30 (heure de Rome) à l'aéroport de Maputo.

Après une visite de courtoisie à 9 h 45 au président mozambicain au Palais de Ponta Vermelha, jeudi, 5 septembre, il a prévu une rencontre, à 10 h 15, avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique au Palais Ponta Vermelha, ainsi qu'une rencontre interreligieuse avec les jeunes au Pavillon Maxaquele à 11 h 00. A 16 h 15, il sera avec les évêques, prêtres, religieux et religieuses, consacrés et séminaristes, catéchistes et animateurs, dans la cathédrale de l'Immaculée conception, avant de visiter à 17 h 25, dans un cadre privé, la Maison « Matteo 25 ».

Vendredi, 6 septembre, le Saint-Père fera une sainte-messe, à 10 h 00, au stade de Zimpeto, après avoir visité l'hôpital de Zimpeto. Dans l'après-midi, il mettra le cap sur Antananarivo, à Madagascar.

Samedi, 7 septembre, il rendra une visite de courtoisie au chef de l'Etat au palais de "Iavoloha", à 9 h 30, avant de rencontrer les autorités, la société civile et le corps diplomatique dans le Ceremony Building 45 minutes plus tard.

Dans l'après-midi, à 16 h 00, il sera face aux évêques dans la cathédrale d'Andohalo, visitera, par la suite, la tombe de la bienheureuse, Victoire Rasoamanarivo, à 17 h 10, et terminera sa journée par une veillée, à 18 h 00 avec les jeunes au Domaine diocésain de Soamandrakizay. C'est en ce lieu qu'il dira, aussi, sa messe, dimanche, 8 septembre, ainsi que, l'angelus. A 16 h 00, il priera pour les travailleurs au chantier de Mahatazana, avant de rencontrer les prêtres, religieux, religieuses, séminaristes et consacrés au Collège Saint-Michel.

Lundi, 9 septembre, il quittera Antananarivo, à 7 h 30 pour se rendre à Port-Louis à Maurice où il donnera une saint-messe, à 12 h 30, au Monument de Marie Reine de la Paix. A 16 h 55 et 17 h 15, il rendra visite, successivement, au président de la République et au premier ministre, au palais présidentiel, avant de croiser les autorités, le corps diplomatique et la société civile, au même endroit, à 17 h 40. A 19 h 00, départ de Port-Louis pour Antananarivo d'où il retournera à Rome Ciampino, mardi, 10 septembre.

Après Saint Jean-Paul II en 1989, le pape François sera le deuxième pape à fouler les terres bordées par l'Océan Indien.

A Maputo, la capitale du Mozambique, sa visite prendra une dimension particulière après le passage d'Idai, un cyclone dévastateur qui a fait 500 victimes et des milliers de sans-abris.

En se rendant dans l’une des régions les plus déshéritées de la planète, frappée par les catastrophes sanitaires, le changement climatique et l’instabilité, le pape François entend afficher sa proximité avec les plus démunis.

Cette visite intervient un mois après la signature d’un traité de paix historique entre le gouvernement et la Renamo, l’ex-rébellion devenue le principal parti d’opposition. Dans son message vidéo, le pape a appelé à un renforcement de « la réconciliation fraternelle au Mozambique et en Afrique, seule espérance pour une paix solide et durable ».

A Madagascar à majorité chrétienne, pays parmi les plus pauvres de la planète, les trois quarts des habitants vivent avec moins de deux dollars par jour, quelque 800 000 personnes sont annoncées à la grande messe célébrée par le pape. Les forces de sécurité seront sur les dents car les bousculades lors de grands rassemblements publics ont, déjà, fait des morts dans le passé.

Le voyage se terminera par une visite éclair à l’île touristique de Maurice. Très active économiquement, cette petite République, majoritairement, hindoue (52 %), compte d’importantes minorités chrétiennes (30 % - principalement catholiques) et musulmane (18 %). Dans un message vidéo adressé aux habitants de l’Ile Maurice, le pape a rendu hommage à un peuple « qui se distingue pour s’être formé par la rencontre de différentes ethnies, et qui bénéficie de la richesse de diverses traditions culturelles et aussi religieuses ».

L’évêché entend accueillir François comme « un pèlerin écologiste ». Pour le démontrer, elle a commencé à planter, en son honneur, près de 200 000 arbres.

Jean-Paul II avait visité ces trois pays voici une trentaine d’années. Pour François, il s’agira de son 31e voyage à l’étranger, à l’issue duquel il aura visité un total de 49 pays. En novembre 2015, il avait effectué un premier voyage en Afrique subsaharienne, en regroupant le Kenya, l’Ouganda et la République centrafricaine.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires