SIDA : On est tout proche du vaccin

Des chercheurs ont dévoilé ce samedi, 7 juillet, les résultats encourageants d'un vaccin expérimental contre le Sida. Il est prêt pour une phase de test sur plus de 2.000 personnes en Afrique.

La recherche vient d'enregistrer un progrès encourageant vers un vaccin contre le VIH-Sida. En effet, plusieurs chercheurs dont le virologue, Dan Barouch, professeur de médecine et de sciences physiques au Beth Israel Deaconess Medical Center, et à l'Université d'Harvard, ont présenté dans la revue scientifique The Lancet, les résultats d'un vaccin expérimental qui a provoqué une réaction immunitaire chez des humains et protégé des macaques de l'infection.

L'étude, publiée, samedi, 7 juillet, rapporte les résultats d'un test sur 393 adultes. Tous étaient en bonne santé, séronégatifs et âgés de 18 à 50 ans, en Afrique de l'Est, en Afrique du Sud, en Thaïlande et aux Etats-Unis. Parmi ces participants, certains ont reçu l'une des combinaisons vaccinales possibles, d'autres, un placebo, via 4 injections en 48 semaines. Les combinaisons étaient faites de différents types de virus VIH, rendus, suffisamment, inoffensifs, dans l'espoir d'obtenir une réponse immunitaire. Celle-ci a été "robuste", se félicite Dan Barouch, directeur de l'étude (notre photo).

Les tests ont, également, montré l'innocuité. Seuls cinq patients ont été victimes d'effets indésirables tels que des douleurs abdominales, une diarrhée, des vertiges ou des douleurs au dos. Ces vaccins ont été testés dans une étude séparée sur 72 macaques. Résultat, ils ont protégé deux tiers des animaux à qui l'on a, ensuite, inoculé le virus.

"Ces résultats représentent une étape importante", souligne le professeur Dan Barouch. Le développement de ce potentiel vaccin, sûr pour l'homme, est, suffisamment, avancé et va pouvoir être testé sur 2.600 femmes en Afrique australe. Le virologue précise, cependant, qu'il n'y a aucune garantie que les tests suivants soient, aussi, positifs. Pour connaître les résultats de ce test appelé Imbokodo (rocher en zoulou) il faudra attendre 2021 ou 2022.

Cela dit, la communauté des chercheurs reste optimiste.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires