TOGO : Lancement du projet « Un enseignant, un ordinateur »

Ce projet ambitieux lancé par la Fédération des syndicats de l'enseignement du Togo (FESET) reçoit l'appui du ministère de l'Education nationale, en collaboration avec l'entreprise, Oberlin Fourniture, avec le soutien de la Banque togolaise du commerce et de l'industrie (BTCI) et la Société des postes du Togo. Rien que des partenaires sérieux.

Placé sous le thème : « Un enseignant, un ordinateur », ce projet a pour objectif de rendre accessible l'outil numérique au sein du corps enseignant. Parce qu'on sait que permettre aux enseignants de disposer d'un ordinateur va contribuer à rendre leur travail efficace.

Le projet prévoit de mettre à la disposition de chaque enseignant un ordinateur portable de marque Lenovo avec une clé de connexion internet. Les enseignants auront, également, une clé USB de 32 gigas, un sac portable, une assistance technique et une garantie d'un an. Pour bénéficier de ce projet, la FESET demande aux enseignants de payer 329.000 F CFA (500 euros) entre 12 et 36 mois. Ce projet de la FESET s'inscrit dans le cadre de la politique de développement via le numérique engagée par le gouvernement, notamment, dans le secteur de l'éducation. L'objectif est d'améliorer la qualité de l'enseignement et faciliter une mutualisation des ressources pédagogiques sur toute l'étendue du territoire.

Le gouvernement a, ainsi, initié une « intégration des Technologies de l'information et de la communication (TIC) et développement des Environnements numériques de travail (ENT) dans les établissements scolaires au Togo ». Le projet s'inscrit dans les politiques de développement économique et social du Togo et a pour objectif de promouvoir l'usage des TIC à tous les niveaux et de faire du Togo une vitrine en matière des TIC dans la sous-région à l'horizon 2020. Il vise, aussi, une utilisation générale des TIC  dans les établissements scolaires au Togo pour une adaptation de la formation aux besoins économiques et sociaux.

Depuis 2014, la mise en place des ENT dans les lycées d'enseignement technique et professionnel d'Aného-Glidji, de Sokodé et au lycée scientifique de Kara, a permis à l'Etat togolais d'obtenir des résultats encourageants, démontrant l'impact positif des ENT. En vue de consolider ces acquis et de généraliser la pratique, le gouvernement envisage de déployer, avant la fin 2016, les ENT, dans 6 nouveaux lycées techniques et 1 lycée scientifique. « Plus de 8.400 élèves auront accès à ces outils et bénéficieront d'une formation moderne et adaptée aux besoins sociaux économiques du pays. Et plus de 820 personnels administratifs et enseignants seront formés à l'utilisation des TIC et exploiteront les services de l'ENT pour former et encadrer les élèves ».
 

Commentaires

HANSALEVEY Adams (non vérifié)
c'est une très bonne chose et un bon projet ambitieux pour le bien d' la nation togolaise, bon courage !!

Ajouter un commentaire

6 + 4 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires