MALI-FRANCE : Les retrouvailles entre IBK et François Hollande

Quand il se rend au Maroc ou en Allemagne, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) est à l'aise, très content d'échanger avec le roi, Mohammed VI du Maroc, ou avec la chancelière, Angela Merkel. Mais quand il est avec François Hollande, c'est autre chose. C'est l'ami, le « frère-blanc », et, puis, le camarade de l'Internationale socialiste.

IBK va donc oublier, pendant 4 jours, les soucis que lui pose la gestion du Mali. Ce mardi, 20 octobre, il entame une visite d'Etat, en France, la première qu'un chef d'Etat malien effectue, dans ce pays. Il répond, ainsi, à une invitation de son homologue français, François Hollande. D'une pierre, il va faire deux coups : il est accompagné d'une forte délégation de membres du gouvernement, des hommes d'affaires et d'hommes d'influence du Mali de premier plan.

Pendant son séjour, Ibrahim Boubacar Kéita et François Hollande co-présideront le Sommet de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) sur le Mali, jeudi, 22 octobre. Objectif : présenter les actions immédiates du gouvernement malien pour la mise en œuvre de l'Accord de paix pour la réconciliation nationale ; renforcer le dialogue sur les politiques publiques nécessaires à plus d'inclusion, d'emplois et de stabilité ; réaffirmer l'engagement des partenaires internationaux autour des priorités stratégiques du Mali.

Ce sommet permettra, également, de faire le point sur les moyens, partenaires et financements essentiels à moyen et long termes,l'ambition du Mali étant de devenir émergent vers 2030.

Avec IBK, que de sujets de discussion ! Hollande ne sera pas gêné devant les journalistes d'accueillir le vieux camarade, IBK, du reste, démocratiquement élu, selon les standards internationaux les plus stricts.
Il est prévu au cours de cette visite, une rencontre entre opérateurs économiques maliens et français, ainsi qu'une séance de travail à la Mairie de Paris où Anne Hidalgo, la maire de Paris, veut jeter des bases d'un partenariat gagnant-gagnant avec la ville de Bamako.

Ajouter un commentaire