Vous êtes ici

ALGERIE : Une liste de personnalités nationales "neutres" proposées pour mener le dialogue vers une sortie de crise

Le président du Forum civil pour le changement (FCPC), Abderrahmane Arar, a dévoilé, mercredi, 17 juillet, une liste composée de treize personnalités nationales, connues pour leur "neutralité", pour conduire le dialogue, qui mènerait vers une sortie de crise en Algérie.

Parmi ces personnalités figurent, notamment, l'ancienne combattante, Djamila Bouhired, l'ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Taleb Ibrahimi (notre photo), deux anciens chefs de gouvernement, Mouloud Hamrouche et Mokdad Sifi, ainsi que, l'ancien président du Parlement, Karim Younes.

S'exprimant sur les motivations de ce choix, Abderrahmane Arar a expliqué avoir mis en avant "la crédibilité, la neutralité, la rupture avec l'ancien régime et l'appartenance au hirak (mouvement de protestation populaire)", ajoutant que ces personnalités "n'ont aucune ambition politique".

Selon un dernier communiqué de la présidence de la République, les personnalités nationales ont pour vocation de conduire le processus du dialogue inclusif, auquel a appelé le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, pour l'organisation de la prochaine élection présidentielle.

Après la démission le 2 avril de l'ancien président Abdelazizi Bouteflika, la pression de la rue ne cesse de se calmer. De la demande à ce que M. Bouteflika ne brigue pas un cinquième mandat, les citoyens sont passés au stade du départ de l'ensemble des symboles du système, puis, à l'observation d'une période de transition avant d'arriver à une élection présidentielle, neutre et transparente. Cependant, les termes de cette période de transition ne font pas l'unanimité entre les tenants du pouvoir et la rue.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.