COMORES : La Cour suprême confirme la victoire du président-candidat Azali Assoumani

Ce mardi, 2 avril, la Cour suprême a proclamé les résultats définitifs du scrutin du 24 mars 2019. Sur un nombre total de 309.137 inscrits, on a compté 163.801 votants, soit, un taux de participation de 52,99%. Le nombre de bulletins blancs ou nuls s'élève à 6.502 tandis que la Cour suprême, elle-même, a annulé 16.603 votes. Autrement dit, il y a eu 140.696 suffrages exprimés.

Vainqueur de l'élection, Azali Assoumani a totalisé 83.078 votes, soit, 59,05%. Il est suivi de Ahamada Mahamoudou avec 22.099 voix, soit, 15,71%, et de Mouigni Baraka Said Soilihi avec 7.777 votes, soit, 5,53%.

Le candidat Soilihi Mohamed dit « Campagnard », est sorti quatrième avec 5.023 voix, soit, 3,57%. C'est lui qui avait tenté de lancer un appel à l'insurrection en créant un organe de transition non constitutionnel.

Rapidement interpellé par la gendarmerie, il est, toujours, gardé « pour sa propre sécurité », nous dit-on.

Les motions de félicitation commencent à tomber sur le bureau présidentiel de Beit Salem. C'est ainsi que le roi Mohammed VI du Maroc est le premier chef d'Etat africain à avoir félicité son frère, Azali Assoumani. Il vient d'être suivi par le président de la Namibie, Dr Hage G. Geingob.

Hors du continent, on note les vœux d'un mandat plein de succès envoyés par le président des Emirats, Sheikh Khalifa, ainsi que, son vice-président, Sheik Mohammed Ben Rachid. Il en est de même du prince héritier d'Abu Dhabi, Sheikh Mohammed Ben Zaid.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires