COMORES : Nomination d'un gouverneur par intérim de l'Ile d'Anjouan

Conformément à la constitution de l'Union des Comores du 23 décembre 2001, révisée par référendum du 30 juillet 2018, notamment, en ses articles 54, 2e tiret et 117, au regard de l'ordonnance du 25 octobre 2018 du juge d'instruction de la Cour de sûreté de l'Etat, de mise en détention provisoire de Dr Abdou Salami Abdou, sans oublier, l'autre ordonnance prise le même jour et plaçant sous contrôle judiciaire, avec notamment, interdiction de se rendre au gouvernorat, de Mahamoud Soilihi Boina, et après avoir consulté la Cour suprême, le président, Azali Assoumani, a procédé à la nomination d'un administrateur provisoire de l'Ile d'Anjouan.

Eu égard aux mesures judiciaires dont ils sont l'objet, Abdou Salami Abdou et Mohamed Soilihi Boina, respectivement, gouverneur de l'Ile autonome de Ndzuwani (Anjouan) et secrétaire général du gouvernorat de la dite île, sont, actuellement, dans l'impossibilité d'exercer leur fonction respective, par conséquent, et pour le nécessaire fonctionnement de l'île autonome de Ndzuwani, partant de la vie nationale, il y avait urgence à nommer un administrateur provisoire, et compte tenu de ce qui précède, Abdallah Mohamed (notre photo) a été nommé à titre provisoire, administrateur de l'Ile autonome de Ndzuwani.

Le décret signé, ce 8 novembre, par le président, Azali Assoumani, indique que le nouvel administrateur est « investi des pouvoirs attachés aux fonctions de gouverneur qui lui sont confiés par la constitution ».

Il faut rappeler que l'Ile d'Anjouan avait été paralysée, pendant deux jours, après mi-octobre, par une quarantaine d'hommes armés qui disaient refuser le retour en arrière démocratique imposé par le président Azali et entendait avoir raison par les armes. Pour eux, le référendum du 30 juillet était anti-démocratique. D'où leur tentative de coup d'état qui a été déjoué grâce au loyalisme de l'armée régulière. Les commanditaires de cette atteinte à la sûreté de l'Etat parmi lesquels l'ancien gouverneur de l'île sont, actuellement, aux arrêts où ils répondent de leur forfait.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires