CONFLIT RUSSIE/ETATS-UNIS : Poutine fait marche arrière et ne va expulser personne

Nouveau rebond après les sanctions de Washington contre Moscou. Après que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavro, a proposé une liste de 35 diplomates américains persona non grata sur le sol russe, Vladimir Poutine (sur notre photo avec Barack Obama) a annoncé, vendredi, 30 décembre, qu'il ne comptait, finalement, "expulser personne". La veille, les Etats-Unis avaient annoncé des sanctions à l'encontre de la Russie, accusant le Kremlin d'ingérence dans la campagne présidentielle américaine.

La Russie se réserve, toutefois, "le droit de prendre des mesures de rétorsion", et "restaurera les relations russo-américaines au vu de ce que sera la politique du président américain élu Donald Trump", a, toutefois, précisé le président russe.

Une position russe qui a, surtout, le mérite de ménager Donald Trump, qui n'a, vraiment, pas besoin d'entrer à la Maison Blanche, en trouvant un début de guerre froide dans la relation entre Moscou et Washington.

Ajouter un commentaire

14 + 0 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires