CONGO-BRAZZAVILLE : afriqueeducation.com a fait capoter le rendez-vous (de l'année) du dictateur aux Etats-Unis

L'information sur le voyage de Sassou Nguesso, à New York, nous a été donnée par une source sûre dont on taira le nom car sa tête est mise à prix par le pouvoir de Brazzaville. Il était 13h49 (12h49 GMT). C'est à 21h35 que afriqueeducation.com l'a, finalement, mise en ligne parce qu'il fallait procéder, auparavant, à quelques vérifications utiles.

Comme les Congolais le savent tous, et ce n'est un secret pour personne, les publications d'Afrique Education (magazine papier et site quotidien) sont les plus lus au Congo-Brazzaville. Contrairement à ce qu'on a tendance à penser, nos premiers lecteurs ne se recrutent pas dans l'opposition, mais, dans les cercles du pouvoir (PCT, Gouvernement, Parlement, Fonction publique). Le dictateur (tout comme certains membres de son entourage), rate, rarement, un numéro d'Afrique Education, même s'il ne le lit pas, entièrement, de la première page à la dernière comme le faisait feu le patriarche Ondimba.

Pour ne pas être accusé de faire de la désinformation (c'est la rengaine du pouvoir à notre endroit), nous avons pris le temps nécessaire avant de larguer cette info, sans utiliser le conditionnel, notre informateur ayant, souvent, des scoops d'une rare qualité.

La sortie de notre article a fait l'effet d'une mini-bombe, les réseaux sociaux prenant le relais, sans oublier d'autres sites qui reprenaient l'information. De leur coté, les services diplomatiques des Etats-Unis (où on aime lire également Afrique Education) ont, immédiatement, remonté l'information, confirmant le mécontentement des Congolais à l'endroit de Donald Trump qui, pour eux, était en train de rater son entrée à la Maison Blanche, le 20 janvier. La diaspora congolaise aux Etats-Unis n'était pas en reste, elle qui se préparait à défiler avec les banderoles et les pancartes pour dénoncer cette rencontre inopportune entre Trump et Sassou. Une catastrophe pour l'image du nouveau président américain ?

Voilà comment l'équipe (officielle) de Donald Trump s'est saisie, à son tour, du dossier, en apprenant, par surprise, qu'un « invité spécial » chef de l'Etat du Congo, mais, un chef d'Etat pas du tout recommandable, était en passe d'être, publiquement, reçu par Donald Trump. C'est ainsi que la machine de Sassou a été arrêtée nette. Mais, déjà, il y avait une avalanche de protestations contre Trump au point où sa porte parole, Hope Hicks, a de la peine, aujourd'hui, à faire passer l'info selon laquelle l'agenda du futur locataire de la Maison Blanche n'a jamais mentionné un rendez-vous avec le président du Congo, d'ici le 20 janvier 2017. La question qu'on se pose à Brazzaville est de savoir si le Congo (qui aurait déboursé beaucoup de dessous de table dans cette transaction) va être remboursé ?

Le dictateur, lui, étudie comment rentrer à Brazzaville (certainement en pleine nuit), après cette humiliation.

Commentaires

SASSOUFIT,DEGAGE (non vérifié)
Merci A.E d'etre au coté des peuples opprimés,il y a un bruit qui court sur les réseaux sociaux,que l'avion du calife d'Oyo a été bloqué par les avocats Américains du cabinet white and case.Une vraie humiliation pour le DICTATEUR qui risque de rentrer à B/ville la queue entre ses deux jambes
Paul (non vérifié)
Question les pctistes envoient les pirogues au USA pour aller le chercher. Un faux DEMOCRATE. TOUTE PERSONNE PEUT ÊTRE PRESIDENT. QU'ILNE FASSE PAS DU CONGO SA PROPRIETE PRIVEE.
Will i am (non vérifié)
Honte sur la ville, Sassou s'est TRUMPER... Est-il vraiment conseillé?
Paul (non vérifié)
Trump m'a trumpé.
Yandimossi (non vérifié)
A.E. C'est Obama himself qui a pris la decision de capoter le voyage de Sassou, et ce dès qu'il a du vent de voyage qui sapait son autorité.
Vive l'Afrique (non vérifié)
Votre commentaire est exact.
Ku Ibiti (non vérifié)
Vraiment en apprenant qu'il allait être reçu par Trump mon sang n'a fait qu'un tour !! Heureusement, qu'il ne l'a pas été, c'est bien fait pour lui !! De toutes façons, il est né avant la honte comme on a coutume de le dire... ça lui passera semble-t-il mais pour combien de temps ? "Attendons seulement" kiekiekiekikeikeikikiekiekiekiekeikeikeiekeieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee......
Honte à lui (non vérifié)
C'est ce qui se passe quand on veut à tout prix se maintenir à un pouvoir qu'on ne mérite pas...
Cassiopée (non vérifié)
Même un élève de seconde ne peut faire une telle bourde, un président non investi n'est pas encore président. Comment peuvent-ils (le président et ses troublions) parcourir plus de 10.000 kilomètres et ignorer les fondamentaux diplomatiques.
Cassiopée (non vérifié)
S'il est encore aux États Unis il peut se consoler en allant faire le ngémbo à la TRUMP Tower.
Inspecteur j bernth (non vérifié)
De qu'elle honte parlée vous ..ça le prophète de m'pila ne connais pas
M (non vérifié)
Oui, l'équipe (officielle) de Donald Trump a vite compris qu' un chef d'Etat pas du tout recommandable, était en passe d'être, publiquement, reçu par Donald Trump. Les choses ont été stoppées de justesse. Pour masquer son échec, Sassou et son équipe ont cherché vite quelque chose et fournir des images fortes. sur ce plan aussi les choses ne sont pas passées comme prévues. La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville est un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel et Nazi de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l'attention sur l'humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l'humanité et accentuer son opération d'épuration éthnique, d’extermination dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu'il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l'humanité qu'ils imputent toujours aux autres,particulièrement à Ntoumi qui n`était qu'un petit enfant quant' il a commencé à les commettre. Comme il fallait s' y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso, qui n'est autre qu'une organisation criminelle, n'a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l'épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d'ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont'ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l'ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est' il l' auteur des massacres des disparus de Beach et ceux perpétrés à la maison de Ntourou il ya à peine quelques années?“ Remontons un peu plus loins:"Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu' ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d'autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977," Ntoumi était il là? Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui ne cessent perpétrer des crimes, des génocides, de bombarder le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « ​Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi et très dangereux pour la paix, le développement, l'avenir du Congo et en partie de l'Afrique. Pour 2017, Sassou-Nguesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l'auteur de très nombreux crimes contre l'humanité, les crimes de guerre, de tortures tels que ceux des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 32 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Quant à nous Congolais conscients de nos devoirs et responsabilités. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo ! Oui, l'équipe (officielle) de Donald Trump a vite compris qu' un chef d'Etat pas du tout recommandable, était en passe d'être, publiquement, reçu par Donald Trump. Les choses ont été stoppées de justesse. Pour masquer son échec, Sassou et son équipe ont cherché vite quelque chose et fournir des images fortes. sur ce plan aussi les choses ne sont pas passées comme prévues. La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville est un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel et Nazi de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l'attention sur l'humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l'humanité et accentuer son opération d'épuration éthnique, d’extermination dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu'il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l'humanité qu'ils imputent toujours aux autres,particulièrement à Ntoumi qui n`était qu'un petit enfant quant' il a commencé à les commettre. Comme il fallait s' y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso, qui n'est autre qu'une organisation criminelle, n'a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l'épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d'ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont'ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l'ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est' il l' auteur des massacres des disparus de Beach et ceux perpétrés à la maison de Ntourou il ya à peine quelques années?“ Remontons un peu plus loins:"Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu' ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d'autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977," Ntoumi était il là? Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui ne cessent perpétrer des crimes, des génocides, de bombarder le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « ​Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi et très dangereux pour la paix, le développement, l'avenir du Congo et en partie de l'Afrique. Pour 2017, Sassou-Nguesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l'auteur de très nombreux crimes contre l'humanité, les crimes de guerre, de tortures tels que ceux des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 32 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Quant à nous Congolais conscients de nos devoirs et responsabilités. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo ! Oui, l'équipe (officielle) de Donald Trump a vite compris qu' un chef d'Etat pas du tout recommandable, était en passe d'être, publiquement, reçu par Donald Trump. Les choses ont été stoppées de justesse. Pour masquer son échec, Sassou et son équipe ont cherché vite quelque chose et fournir des images fortes. sur ce plan aussi les choses ne sont pas passées comme prévues. La mutinerie du 29.12.2016 à la maison d’arrêt de Brazzaville est un coup monté par les extrémistes du pouvoir ultra criminel et Nazi de Sassou Nguesso.Elle visait à abattre J3M, Ntsourou et Paulin Makaya à la sortie de leurs cellules dans la confusion, et créer ainsi des images fortes aptent à détourner l'attention sur l'humiliation subie par Denis Sassou Nguesso aux USA. Le tyran est prêt à faire davantage couler le sang des Congolais pour camoufler son incompétence, ses crimes contre l'humanité et accentuer son opération d'épuration éthnique, d’extermination dans le Pool. Sassou-Nguesso est un adepte du terrorisme d’État. Sassou-Nguesso humilié et devenu la risée du monde entier a besoin de faire encore usage à la violence, qui est pour lui seul moyen qu'il connait pour faire oublier la honte, les crimes contre l'humanité qu'ils imputent toujours aux autres,particulièrement à Ntoumi qui n`était qu'un petit enfant quant' il a commencé à les commettre. Comme il fallait s' y attendre, le pouvoir illégitime de Sassou Nguesso, qui n'est autre qu'une organisation criminelle, n'a pas tarder à accuser de nouveau Ntoumi, son victime de tous les temps, pour la dite mutinerie à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville, le jeudi 29 décembre 2016 afin de justifier sa poursuite de ses arrestations arbitraires, l'épuration éthnique dans le Pool. La presse du pouvoir titre pour ce scénario de tous les temps:“La tentative d’évasion de prisonniers aurait été commanditée par quelques éléments du pasteur du pasteur Frédéric Bintsamou alias Ntoumi qui sont également en détention dans ces geôles. „ Cela est vraiment Cynique et relève d'ailleurs un aveu de faiblesse. Comment les élements de Ntoumi ont'ils pu réussir à pénétrer les enceintes de la prison si bien surveillées et dans une de Brazzaville si bien quadrilllées par les forces de l'ordre au service de Sassou et clique. Sassou Nguesso et sa clique qui font de Ntoumi un mythe, derrière lequel il faut se cacher pour tous les coups, ne peuvent désormais en tout cas tromper que les niais et les comrompus.Ntoumi est' il l' auteur des massacres des disparus de Beach et ceux perpétrés à la maison de Ntourou il ya à peine quelques années?“ Remontons un peu plus loins:"Lorsque Sassou Nguesso et Yhombi-Opango assassinent Marien Ngouabi. Quand Ils détournent les soupçons sur des innocents Laris-Bakongos qu’ils éliminent physiquement. Et qu' ils organisent une semaine sanglante,au cours de laquelle sont opérées de nombreuses exécutions sommaires, et les malheureux sont enterrés comme des chiens, torturés avant d’être abattus ou enterrés vivants; tel que cela fut le cas de l’ex-Président Massamba-Debat, dont les yeux auraient été crevés, puis dépécé et jeté en pature aux lions du parc zoologique. le Cardinal Emile Biayenda, les lieutenants Kimbouala-Nkaya, Mboro, Ontsou, ainsi que d'autres innocents étaient massacrés, alors que Sassou Nguesso est ministre de la Défense, et dirigea provisoirement l’Etat, du 18 mars au 3 avril 1977," Ntoumi était il là? Le tyran Sassou Nguesso a rendu un vibrant hommage à sa force armée tribale et ses supplétifs qui ne cessent perpétrer des crimes, des génocides, de bombarder le département du Pool depuis prèsque déjà une année, en déclarant : « ​Il s’agit des vaillants officiers et des braves soldats de nos forces de défense et de sécurité dont je salue l’esprit de mission, d’abnégation et de sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour assurer notre sécurité et notre quiétude collectives. „Honte pour Sassou Nguesso et sa clique qui continuent à massacrer les Congolais au mépris des règles élémentaires des droits de l’Homme sont des des grands criminels, des individus sans foi ni loi et très dangereux pour la paix, le développement, l'avenir du Congo et en partie de l'Afrique. Pour 2017, Sassou-Nguesso demande à son gouvernement illégal de dire la vérité. Espérant pour cela que l'auteur de très nombreux crimes contre l'humanité, les crimes de guerre, de tortures tels que ceux des disparus du beach, du hold-up électoral et massacre son peuple dans le département du Pool, des assassinats des présidents NGouabi, Massambat-Débat , du cardinal Biayenda, des détournements de fonds publics depuis plus de 32 ans, ainsi que du pillage systématique des revenus pétroliers, des biens mal acquis etc commence par nous dire la vérité sur les raisons qui lui pousse à agir comme il le fait depuis des années.Quant à nous Congolais conscients de nos devoirs et responsabilités. Il ne reste plus à perdre un seul instant le temps. Unissons nos efforts pour renverser sans retard, Sassou Nguesso et sa clique et sauver le Congo !

Ajouter un commentaire

6 + 0 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires