CONGO-BRAZZAVILLE : Sassou l'homme qui aime déranger ses voisins

Hamidou Komidor Njimoulouh , ambassadeur du Cameroun au Congo : grand architecte de la nouvelle constitution de Sassou

Posted By: Officiel Brazzanews : novembre 19, 2015

Après l’expertise du professeur Franco Béninois, Maurice Glèbe, dans le cadre de la rédaction de la constitution du 20 Janvier 2002 , c’est autour du camerounais Hamidou Komidor Njimoulouh, ambassadeur du Cameroun au Congo , politologue de formation, de servir de mercenaire de la plume pour aider Sassou à opérer son coup d’état constitutionnel.
Les équipes de BrazzaNews ont enquêté .

Il y a des gens dans la vie dont la gloire arrive tardivement. C’est le cas Komidor Njimoluh, 70 ans ,devenu ambassadeur du Cameroun au Congo, alors qu’il passait le comble de son temps à se ronger les ongles comme retraité à son Foumban natal, à l’Ouest du Cameroun. Depuis son arrivée à Brazzaville en 2007, cet homme au visage rondouillard et à la démarche abracadabrante s’est démené comme un beau diable pour s’attirer la sympathie de Sassou.

Tout commence lorsque Paul Biya et son épouse Chantal sont brocardés dans une édition spéciale du journal Le Choc, paraissant à Brazzaville et propriété de Asie Dominique de Marseille, journaliste chargé des missions kamikaze au profit de Jean Dominique Okemba dont il est le gendre, et de Sassou.

En effet, Sassou et Okemba veulent faire taire Afrique Éducation , le bi-mensuel du camerounais Paul Tedga, qui, à l’opposé de Jeune Afrique,de Francois Soudan, bénéficie d’une forte audience au Congo. Les publications d’Afrique Éducation ne plaisent pas du tout à Sassou. Le comble en l’affaire est que malgré les nombreuses sollicitudes de ce dernier auprès de ses homologues de la Guinée Équatoriale , du Gabon et du Tchad, avec lesquels Tedga entretient de bonnes relations, Afrique Éducation reste impartiale sur ses publications destinées au Congo. Sassou pique alors un soleil. Lui vient alors à l’idée de commander une édition spéciale à des mercenaires de la plume pour égratigner Biya . Pour une fois, Francois Soudan décline l’offre de son beau père Sassou, tandis que Asie Dominique d’Ewo, l’accepte. La cible: Paul Biya et son épouse Chantal. Le Choc passe à l’offensive contre espèces sonnantes et trébuchantes pour tenter de faire taire Afrique Éducation et, surtout, de susciter la réaction du couple présidentiel camerounais, qui, à son tour, croit savoir le commanditaire, pourrait remonter les bretelles à Tedga. Asie Dominique de Marseille fait éditer en express un magazine spécial en quadrichromie dans une imprimerie de Kinshasa. Biya et son épouse y sont peints de manière ridicule . Le premier est décrit comme un « poltron , assassin et incompétent président ayant plongé son pays dans la misère totale », et la deuxième comme  » une fille de night-club club… »

Le magazine, pour les besoins de la sale cause, est expédié par DHL, de Brazzaville au Palais d’Etoudi à Yaoundé , la capitale camerounaise.
Sassou et son neveu Okemba boivent du petit lait chaud à Brazzaville .Peine perdue! Yaoundé réagit plutôt mal en envisageant même la pire solution : le rappel de son chef de missions diplomatiques. Komidor essuie une larme. Lui, le retraité, qui craint de retrouver son département du Noun. Il tente de joindre Jean Dominique Okemba, qui lui flanque: » c’est bien fait pour Biya, cela vous apprendra à injurier les autres! ».
Lorsque Komidor est appelé en consultations par son pays, Sassou le reçoit très discrètement , peu avant son départ pour Yaoundé, et lui demande de rassurer son homologue camerounais qu’il n’ y est pour rien dans cette cabale ourdie contre lui. Hamidou Komidor qui connaît pourtant la vérité la cache volontairement à ses autorités . Selon nos informations, il aurait plutôt dit à Belinga Eboutou, le directeur du cabinet civil du Chef de l’Etat camerounais , que c’est un petit journaliste congolais , vivement recherché par les services de sécurité du Congo, qui a pondu ces énormités , et que Sassou a demandé qu’on le retrouve afin qu’il soit mis sous clef. Gros mensonge! Yaoundé venait d’être bouffé par la souricière brazzavilloise, avec la complicité tacite de Komidor Njimoluh. C’est finalement Idriss Deby Itno, le président tchadien , qui dut descendre à Yaoundé pour calmer la situation , et permettre à Ayessa Firmin, le missi dominici de Sassou , d’être , enfin, reçu par le naïf président camerounais.À son retour dans la capitale congolaise, le diplomate camerounais se voit remercier par Sassou. Qui l’admet comme nouveau frère maçon de la Grande loge du Congo . C’est le début d’un bon compagnonnage qui va aboutir à des choses plus importantes. Pour la petite histoire, Komidor fait semblant de n’avoir rien vu dans la maison de Pierre Oba, face le fleuve Congo, où le couple présidentiel passé deux nuits, sous les très discrets cameras et micros placés . Hélas, les services de sécurité Camerounais avaient oublié leur matériel pour checker la salle. Il paraîtrait que les services congolais ont pu tout filmer du couple présidentiel Camerounais. C’est sur qu’un jour cela pourrait exploser sur le net. Aïe!

SEXE CONTRE AVANTAGES: MODE D’EMPLOI
S’il est quelque chose qu’apprécie bien Komidor, c’est les belles femmes. « C’est un passionné de la belle chair  » , dit de lui une de ses ex qui a décidé de faire le grand déballage. » Ah quand la femme se fâche , tout est dehors », reconnaît l’artiste musicien gabonais Hillarion Nguema. Quand il en voit une , Komidor fonce dessus tel un goujat. Il a essayé dans ses marivaudages d’approcher Belinda Ayessa, la directrice du mémorial Pierre Savorgnan de Brazza. Comme s’il ne savait pas que c’est l’une des nombreuses conquêtes de son nouveau Chef Sassou, il a essayé de la baratiner en lui parlant de ses amitiés avec feu le président F. Mitterrand , Ségolène Royal, Hollande… La petite ne s’en laissait pas compter. C’est ainsi qu’il en a profité de l’emmener à Yaoundé, où ils ont assisté ,en compagnie d’autres congolais, à un colloque à l’Enam( École nationale d’administration ). Komidor ne pèse pas pour envoyer la belle Belinda sur le tapis. Il abandonne et laisse l’initiative à son ami, Ndong Nsima, l’ancien directeur de l’Enam. Dans la foulée, il récupère Damaris, une jeune camerounaise venue à Brazzaville dans le cadre de l’élection mis Fespam. Komidor en fait alors sa proie et la pulvérise d’une grossesse. Il met donc de ce fait en application le fameux adage de Ndalla CLAUDE ERNEST , alias Graille, » ce n’est pas en regardant une femme qu’elle devient enceinte. Il faut agir ». Lorsque son ami Ndong arrive à Brazzaville pour organiser le concours d’entrée à l’Enam de Yaoundé pour les candidats congolais exclusivement, Komidor négocie avec le directeur de l’Enam, à qui il offre 3 millions de FCFA pour faire admettre sa dulcinée Damaris, lors du prochain concours à Yaoundé destiné aux camerounais. En contre partie, il recrute une autre belle poupée camerounaise,copine de son ami Ndong, comme personnel local de l’ambassade . Ce qui ne l’empêche pas de se l’offrir à son tour. A la chancellerie camerounaise de Brazzaville, de belles filles de l’ethnie bamoun du Cameroun, ornent les bureaux de Komidor. D’autres viennent constamment à Brazzzaville sous couvert de fausses professions. Komidor en a fait sa cour royale bamoun, où il assouvit constamment son instinct bestial, sans capote anglaise, en plus. Après s’être copieusement servi, il les livre à certains ministres congolais: Jean Claude Ngakosso, Pierre Mabiala, Firmin Ayessa, Raymond Zephirin Mboulou…

Quand les circonstances s’y prêtent, c’est à Foumban qu’ils les emmènent pour jeter la gomme, sous couvert du colloque sur le roi Njoya. Tant pis les maladies sexuellement transmissibles! Et d’ailleurs, confie un de ses proches,  » Komidor reconnaît lui même en privé que les autorités congolaises sont des gens facilement prenables, surtout lorsqu’on les piège avec de jolies femmes au teint clair ».

CONSEILLER OCCULTE DE SASSOU ET ARCHITECTE DE LA CONSTITUTION
Beaucoup de gens ne le savent peut-être pas. S’il est un conseiller tant écouté et aimé de Sassou aujourd’hui, c’est Komidor Njimoluh. Il bat désormais Okemba, le secrétaire général du conseil de sécurité et porteur de fétiches. C’est à lui que Sassou confie des missions jugées plus délicates. A cheval entre Yaoundé et Brazzaville, Komidor a su activer les réseaux bamoun au sein des services de renseignement du Cameroun. Ce sont eux qui lui donnent de moindres détails sur les congolais diplomates , officiels et hommes en treillis , de passage ou travaillant à Yaoundé. Ce sont eux qui le renseignent, par exemples, sur les faits et gestes du général Jean Marie Michel MOKOKO, le représentant de l’UA en RCA . Il faut reconnaître que depuis que ce dernier est sollicité par des congolais pour voler au secours de leur pays en péril, Sassou passe des insomnies. Pendant les évènements du 20 octobre dernier, une source proche du Palais du Peuple nous apprend que c’est à Komidor que Sassou , depuis son exil momentané d’Oyo, avait confié la mission de lui donner des informations précises sur tout ce qui se passait à Brazzaville. L’homme n’a donc pas hésité de jouer au diplomate pour sillonner, semble, t-il , les artères de la capitale congolaises. Pour la petite histoire, c’est à la chancellerie Camerounaise à Brazzaville qu’ont eu lieu des séances de travail pour rédiger la constitution de Sassou. Politologue de formation, l’ambassadeur du Cameroun surveille également tous les faits et gestes de ses collègues de l’UE, de la France et, surtout , des USA. C’est lui qui souffle à Sassou tout ce qui se trame de ce côté là. Une tentative d’expulsion de Sillvan, la puissante ambassadrice des USA , inspirée par Komidor, a d’ailleurs échoué , après que Elie Smith a publié l’information. Ce qui a beaucoup dérange le pouvoir de Brazzaville. Komidor dit à qui veut l’attendre, que Paul Biya lui doit tout. La preuve, il a été obligé de me rappeler pour l’aider. Et que Sassou n’a pas de cadres. Les Ayessa, Mabiala, Mboulou… »sont de petits jouisseurs », que » Okemba est un sac à dos », que  » Ndenguet passe le temps à se droguer », que  » Yoka est un intello en carton » , que  » Bowao a fait un mauvais choix en suivant l’aventurier d’Okombi »…

Selon une de ses copines qui a décidé de tout lâcher sur celui qu’elle appelle désormais son ex, nous avons un flux d’informations bien enregistrées sur un téléphone portable, y compris des vidéos, qui pourraient envoyer Komidor tout de suite sous terre.

Pour services rendus à Sassou. et depuis qu’il est devenu conseiller officieux à la Présidence du Congo, Komidor s’est vu offrir une somptueuse villa à Mpila, juste derrière le siège du Pct, où il vit actuellement . L’argent du loyer que lui verse l’Etat camerounais, en attendant la réfection de la résidence sise dernière l’hôtel Olympique Palace à Brazzaville , va directement dans la poche de Komidor. Tout compte fait,  » même si on m’enlève comme ambassadeur du Cameroun au Congo, je reviendrai ici travailler pour Sassou. Biya m’a t-il déjà donné autant d’argent que Sassou »? Répond t-il à tous ceux qui l’accusent de servir Sassou , et non son pays.

Jeff KITOKO

Commentaires

centre (non vérifié)
haaa c'est sa l'afrique centrale rien de bon mais l'est de l'afrique est mieux que nous le centre
maria (non vérifié)
AVIS DE RECRUTEMENT POUR TRAVAILLER AU CANADA Bonjour Direction Générale 5450,Côte Des Neiges,suite 402 Canada H3T 1Y6 Adresse de la Direction : directionoecd8@gmail.com Tél : +15193715268 / +15143842130 Fax : +15199895398 Accord de publication N° 049 / S-21/ 142503/ 2014 DU PROJET 0.E.C.D- & D.A.C. Cher citoyen dans le cadre de lutter contre le sous-développement, le voyage clandestin, la pauvreté et le chômage des diplômés de l’Afrique et de l'Europe, le service 0.E.C.D (Organisation for Economic Co-operation and Development") organise un recrutement dans tous les domaines d'activités y comprirent la main d’œuvre afin d'aider chaque citoyen qui veux travailler et vivre au Canada.Alors, si vous êtes intéressé, merci de nous répondre afin que nous vous envoyions les conditions et formulaire à remplir. NB: VEUILLEZ NOUS FAIRE PARVENIR VOTRE DEMANDE D'EMPLOI SOUS LA REFERENCE Réf : 001/GC/DRH/GOV-CA-0.E.C.D-2014. Par Émail : directionoecd8@gmail.com PARTAGEZ L'INFORMATION

Ajouter un commentaire

Les plus populaires