Vous êtes ici

COP 21 : La langue française à tous les étages au Bourget

La place du français à la 21e conférence des parties de la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est un sujet essentiel. L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la France (entendez Ministère des Affaires étrangères et du Développement international) promeuvent l'usage de la langue française dans les négociations internationales.
 
En tant que pays hôte de la négociation, la France a été très vigilante à ce que le français y ait toute sa place. Les règles des Nations-Unies seront, bien sûr, appliquées durant la conférence : les plénières et les principales salles de négociations disposeront d'un système d'interprétation dans toutes les langues officielles des Nations-Unies.

Pendant les réunions informelles, la France et l'OIF ont décidé de mettre en place, un dispositif innovant d'interprétation et de traduction du et en français, à la disposition des délégations, en particulier, celles représentant les Etats membres de la Francophonie du Sud. A travers ce dispositif, ce seront 9 interprètes (en simultanée et en consécutive), qui seront au service des délégations francophones pendant les douze jours de la conférence.

Par ailleurs, la signalétique sur le site du Bourget, tout comme, le site internet de la Conférence, sont, intégralement, en français et en anglais. L'OIF, avec le soutien de la France,  a, également, assuré une traduction de courtoisie de l'anglais vers le français du texte élaboré lors de la dernière session de négociation, à Bonn, le 23 octobre.
 
 
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.