COTE D'IVOIRE : Alassane Ouattara lance le processus de la réforme constitutionnelle

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a mis en place, mardi soir, 31 mai, un Comité d’experts dans le cadre du processus d’élaboration d’une nouvelle Constitution, dont l'adoption pourrait se faire en fin de cette année ou au début de l'année prochaine.

Composé d'une dizaine de spécialistes, tous bardés de gros diplômes de droit, ce Comité est présidé par Boniface Ouraga Obou, lui-même, professeur agrégé de droit public et de Science politique.

Au terme d’une rencontre avec Alassane Ouattara, ce dernier a indiqué que « la constitution, c’est une œuvre politique, une œuvre délicate ».

Mais le professeur, Ouraga Obou, a tout de même déclaré que la nouvelle constitution qu'ils vont proposer, devra réconcilier les Ivoiriens et les Ivoiriennes : « Elle doit prendre en compte trois temps : le passé, le présent et le futur pour une Côte d’Ivoire moderne, pour une Côte d’Ivoire qui se réconcilie avec une constitution plus consensuelle, une constitution que les Ivoiriens peuvent magnifier parce qu’ils s’y reconnaissent », a-t-il déclaré.

Le professeur, Ouraga Obou, avait, déjà, présidé la Commission chargée de rédiger la constitution actuelle, adoptée en 2000.

La liste intégrale des membres du Comité (notre photo avec Alassane Ouattara) :

1) OURAGA Obou Boniface, professeur agrégé de droit public et de science politique, président du Comité d’experts ;

2) AKA Joseph, docteur en droit public ;

3) CISSE Ibrahim Bacongo, docteur en droit privé, conseiller spécial à la présidence de la République, chargé des affaires juridiques et institutionnelles, commissaire du président de la République ;

4) DIOMANDE Aboubacar Sidiki, docteur en droit public ;

5) Monsieur KAMBILE Sansan, magistrat, garde des sceaux, ministre de la justice, commissaire du président de la République ;

6) KOBO Pierre-Claver, professeur agrégé de droit public et de science politique ;

7) KOFFI Annick, docteur en droit public ;

8) KONE Assata épouse SILUE, docteur en droit privé ;

9) MELEDJE DJEDJRO, professeur agrégé des facultés de droit, professeur titulaire de droit public et de science politique ;

10) TANOH Yolande, professeur agrégé de droit privé.

Commentaires

Un exilé en colère (non vérifié)
Ils doivent aussi inviter Moudoudou qui est expert en droit pour la tricherie et le vol électoral au Congo-Brazzaville. Sans oublier les incompétents comme Iloki et les Placides Lenga

Ajouter un commentaire

Les plus populaires