COTE D'IVOIRE : Nouvelle attaque d'un commissariat de police proche d'Abidjan. Des armes emportées

Le commissariat de police de la ville d'Adzopé, à une centaine de km de la capitale économique ivoirienne, Abidjan, a été attaqué par des hommes armés pendant cette nuit de jeudi à vendredi.

"Des hommes armés ont attaqué le commissariat, séquestré les policiers, pris les armes et ont libéré les prisonniers entre 3h00 et 4h00" (heure GMT), a rapporté un habitant joint au téléphone depuis Abidjan.
"Ils étaient environ une trentaine. Ils portaient des tenues militaires et des cagoules", a précisé une source policière sous couvert d'anonymat.

Les assaillants ont "aussi attaqué des stations services", a indiqué un autre habitant.

La calme est revenue, depuis, dans la ville, et la situation est sous contrôle. Mais, le mal est déjà fait. Et puis, cela fait désordre au moment où le président, Alassane Ouattara, dit avoir la situation en main, avec ses nouveaux ministres de la Défense et de la Sécurité, proches de lui, qu'ils venaient de nommer il y a quelques jours. Tout se passe comme si le pouvoir ne maîtrisait pas grand chose.

En effet, cette attaque est la dernière d'une série commencée le 19 juillet, deux jours avant l'ouverture des 8e Jeux de la Francophonie, avec celle de l'Ecole de police dans le quartier de Cocody, à Abidjan, qui a fait un mort parmi les forces de l'ordre.

Le 29 juillet, la gendarmerie de Fresco, ville côtière située à une centaine de km, à l'Ouest d'Abidjan, avait été attaquée, à son tour, par "huit hommes habillés en tenues militaires et lourdement armés", selon un habitant. Le 22 juillet, c'est la gendarmerie d'Azaguié, à 40 km, au Nord d'Abidjan, qui avait été attaquée.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires