COTE D'IVOIRE : Politiquement coincé, Alassane Ouattara relance l'idée du parti unique avec le PDCI

Nous mettons, sciemment, « aîné » entre guillemets, non pas parce que le président, Henri Konan Bédié n'est pas le grand-frère du président, Alassane Ouattara, mais parce que ce dernier n'utilise un tel langage que pour parvenir à ses fins. Surnommé le boulanger pour sa capacité à tromper ses amis, Alassane Ouattara connaît un échec dans sa politique de réconciliation (dans la majorité présidentielle) et dans le pays, qui est inversement proportionnel aux différents succès qu'il glane dans le domaine économique. Cependant, le risque est qu'en quittant le pouvoir dans trois ans, il laisse une Côte d'Ivoire dans une situation politique où chacun aura rangé sa machette ou son AK 47 dans son placard, prêt à en faire usage à la première occasion.

Mardi, 31 octobre, soir, à Abidjan, le chef de l'Etat a créé un Comité de haut niveau chargé de travailler sur le manifeste et les règlements du futur parti unifié des houphouëtistes (notre photo pendant l'annonce de ce Comité). En dehors de l'effet d'annonce (qui n'impressionne que ses affidés du palais présidentiel), on attend de voir ce qui va, exactement, se passer, au moment où Guillaume Soro, tout en restant au RDR (où Ouattara l'a marginalisé) se rapproche de plus en plus du sphinx de Daoukro. Cette attitude du « jeune garçon » Soro Guillaume appelait bien à un changement d'attitude d'Alassane Ouattara, qui, selon certaines rumeurs, aurait juré de tout faire pour que le pouvoir, en 2020, revienne à un allié sûr. Henri Konan Bédié sait, donc, à quoi s'en tenir.

Pour le moment, on fait mine d'avancer. Le Comité de haut niveau va travailler sur un manifeste, proposer des statuts, le règlement intérieur ainsi qu’un calendrier.

Pour rappel, la question posée à Ouattara est claire : après avoir refusé que le prochain candidat unique de la majorité, en 2020, vienne du PDCI-RDA (alors qu'il l'avait soutenu au moment où il voulait imposer sa seule et unique candidature à la présidentielle de 2015 à Bédié), a-t-il, une nouvelle fois, changé d'avis en revenant aux accords de 2015, à savoir que le candidat du RHDP de 2020 sera bel et bien issu des rangs du parti d'Henri Konan Bédié ? Voilà ce qu'il doit clarifier avant toute mise en place d'un parti unifié.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires