COTE D'IVOIRE/FRANCE : Alassane Ouattara reçu par Emmanuel Macron dimanche 11 juin

L’entretien entre les deux hommes d'Etat se tiendra, dimanche, 11 juin, à 16 heures, à l'Elysée, après que le président français, Emmanuel Macron, aura voté, chez lui, au Touquet-Pas-de-Calais.
Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, sera le premier chef d'Etat africain que recevra à l'Elysée, Emmanuel Macron, depuis son accession à la magistrature suprême.

Les dossiers chauds ne manquent pas : Alassane Ouattara a besoin de l'appui de Paris pour stabiliser son pouvoir (actuellement vacillant) ; l'appui financier de Paris serait le bienvenu au moment où le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, finit, samedi, 10 juin, un périple qu'il avait commencé à Paris, début juin, et qui l'a conduit en Allemagne, en Angleterre et aux Etats-Unis pour sensibiliser les milieux financiers de ces pays, avant le lancement d'un eurobond d'ici décembre. Objectif : récolter deux milliards de dollars au bas mot pour faire face aux multiples dépenses.

Après avoir échoué à réconcilier les Ivoiriens, la Côte d'Ivoire risque d'être une poudrière après le départ d'Alassane Ouattara (notre photo qui montre que le président ivoirien est dans la souffrance). Une véritable bombe à retardement d'autant plus que son principal ennemi, Laurent Gbagbo, croupit, depuis six ans, en prison à la CPI. S'il y est, selon lui, c'est parce que la France de Sarkozy l'y a conduit afin de laisser Ouattara gouverner la Côte d'Ivoire en paix, avec la mainmise de la France, C'est ce qu'il vient de déclarer en substance chez notre confrère Médiapart. Voilà un échantillon de problèmes que Macron hérite de la Françafrique (ivoirienne) et dont il pourra discuter, paisiblement (?), avec le président ivoirien, même s'il aura la tête aux élections législatives pour lesquelles il a demandé la majorité aux Français.

Le président de Côte d'Ivoire est un habitué de l'Elysée. Sous Nicolas Sarkozy et François Hollande, il n'avait aucun problème pour se faire recevoir quand il le souhaitait. Sa dernière visite en ce haut lieu français date du 15 mars où il avait eu un entretien avec le président sortant, François Hollande.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires