Vous êtes ici

DIPLOMATIE : Kim Jong-un chez le grand-frère chinois Xi Jinping

Preuve qu'il n'est pas isolé comme le laissent croire certains dirigeants occidentaux, le leader nord-coréen, Kim Jong-un, a entamé, mardi, 8 janvier, une visite en Chine auprès de son homologue, Xi Jinping, son principal allié diplomatique et commercial. Ce voyage intervient alors qu'un nouveau sommet avec Donald Trump est évoqué. Un sommet qui pourrait permettre à Donald Trump de rebondir sur le plan intérieur où il est de plus en plus contesté par le parti démocrate, majoritaire au sein de la Chambre des représentants.

Kim Jong-un, accompagné de son épouse, Ri Sol-ju, et de plusieurs hauts dignitaires, est parti, lundi,7 janvier, de la gare de Pyongyang à bord d'un train spécial. Il est arrivé en gare de Pékin, mardi, à 10 h 55 (2 h 55 GMT). Le leader nord-coréen sera de retour dans son pays jeudi, 10 janvier.

La Chine est un important acteur diplomatique dans le dossier sensible des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, car le géant asiatique est son principal allié diplomatique et commercial. Le jeune leader nord-coréen pourrait chercher à coordonner sa stratégie avec Xi Jinping en vue d'une prochaine rencontre envisagée avec le président américain, après celle de juin 2018 organisée à Singapour.

Aucun des médias officiels des deux pays n'a donné de détails sur le programme de Kim ou sur le but de cette visite. Citant une source au fait des relations intercoréennes, le journal sud-coréen Hankyoreh rapportait plus tôt que Kim Jong-un se rendait à Pékin afin d'y retrouver Xi Jinping pour un quatrième sommet bilatéral.

Kim Jong-un, qui fête, ce mardi, son 36e anniversaire, une information jamais confirmée par Pyongyang, s'est rendu trois fois en Chine, l'an dernier, pour rendre hommage à Xi Jinping. Jusqu'à son premier voyage en mars, Kim Jong-un n'avait, jamais, rencontré Xi Jinping depuis son accession au pouvoir fin 2011, les relations entre la Corée du Nord et son principal allié et protecteur s'étant quelque peu dégradées au cours des dernières années.

De source diplomatique, on déclare que Xi Jinping se rendra sans doute prochainement en Corée du Nord. Il serait alors le premier dirigeant chinois à le faire depuis 2005.
Le journal sud-coréen Munhwa Ilbo a rapporté, récemment, que des responsables du département d'Etat américain avaient, récemment, rencontré, à plusieurs reprises, des responsables nord-coréens, à Hanoï, afin d'évoquer les préparatifs d'un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, ce qui laisse penser qu'il pourrait se tenir au Vietnam.

Avec AFP.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.