DJIHADISME : La relève du terrorisme dans le monde est assurée avec la montée en puissance du fils d'Oussama Ben Laden

La vengeance est un plat qui se mange froid. Tué par une descente, en pleine nuit, des Services américains dans sa résidence pakistanaise d'Abbottabad, Oussama Ben Laden a laissé un héritage qui veut lui survivre. En effet, son fils préféré (car il avait plusieurs épouses et plusieurs enfants), Hamza Ben Laden, s'organise pour relancer la machine terroriste laissée par son père. Première cible visée : les Etats-Unis, ce qui pousse le gouvernement américain à réagir en proposant un million de dollars à toute personne qui lui donnerait des informations fiables sur ce jeune prodige du terrorisme.

C’est la somme que Washington a mis sur la table, jeudi, 28 février, pour toute information menant à la capture de Hamza Ben Laden, qui est considéré comme le successeur d’Oussama Ben Laden.
Selon le département d'Etat américain, qui promet cet argent en échange d'informations "permettant de l'identifier ou le localiser dans n'importe quel pays", le fils préféré d’Oussama Ben Laden est un "dirigeant émergent" d'Al-Qaïda (notre photo).

"Depuis au moins août 2015, il a publié des messages audio et vidéo sur internet appelant à lancer des attaques contre les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, et il a menacé des attaques contre les Etats-Unis pour se venger de la mort de son père, tué en mai 2011, par des soldats américains", écrit la diplomatie américaine dans un communiqué.

Selon des spécialistes des groupes islamistes, le jeune homme, aujourd'hui, âgé de près d'une trentaine d'années, dirige le groupe, Ansar al-Fourqan, qui attire, depuis quelques mois, en Syrie, les combattants les plus endoctrinés d'Al-Qaïda ou de l'organisation djihadiste Etat islamique (Daesh).

Ajouter un commentaire

Les plus populaires