FRANCE : Claude Bartolone sanctionné par la mauvaise politique de François Hollande

C'est d'une courte tête que Claude Bartolone, qui va, sans doute, retrouver le perchoir (présidence de l'Assemblée nationale), a été battu par Valérie Pécresse, la candidate de la droite républicaine. A tête froide, il pourra analyser, plus tard, les raisons de son échec, si lui et son camp veulent éviter d'autres déconvenues, en 2017.

La sonnette d'alarme a été tirée par le changement de politique de François Hollande, dans un pays comme le Congo-Brazzaville, qui n'est pas très grand, électoralement, à travers ses bi-nationaux, en France, mais dont les conséquences ont fait tache d'huile, au niveau d'une partie de la diaspora africaine. A cela, il faut ajouter le désamour des Français d'origine africaine et maghrébine, du département 9-3 (Seine Saint-Denis) pour François Hollande qu'ils avaient, massivement, voté en 2012, et qui se sont abstenus, hier, rendant impossible la victoire de Claude Bartolone.

Marine Le Pen a compris très vite où est le problème. Pas bête cette fille ! Son discours commence à évoluer : hier par exemple (et même pendant sa campagne), elle a invité « Les Français de TOUTES les origines qui AIMENT la France » à rejoindre les listes Bleue Marine. Pendant ce temps, son époux dans le civil et député européen, Louis Alliot, a, déjà, commencé une offensive à l'endroit de l'électorat français noir. Il a été le seul homme politique français à écrire à François Hollande, en novembre, pour critiquer sa (nouvelle) politique au Congo-Brazzaville, et, dans la foulée, a tenu une rencontre ouverte, au parlement européen, sur la politique africaine de la France, version Front national. Beaucoup de Congolais étaient partis l'écouter, très contents du positionnement du Front national dans le dossier congolais.

Pour amortir ce choc, Claude Bartolone a ouvert sa porte aux bi-nationaux congolais, qu'il a rencontrés, mais ces derniers ont senti que sa démarche était électoraliste. Même si, en toute honnêteté, Bartolone est considéré comme quelqu'un de bien.

Les 18 mois vont être déterminants. La Gauche a limité la casse pendant ces Régionales. Mais avec les zigzags de François Hollande, en Afrique, l'homme à la décision indécise, les voix des bi-nationaux risquent de muter, en nombre, vers la liste Bleue Marine de qui vous savez.

Commentaires

Un exilé en colère (non vérifié)
Tous les bi-nationaux Francais votons la liste bleue marine
Vieille politique (non vérifié)
Marine Le Pen va changer les choses . Il faut laisser les vieux partis qui sont déconnectés de la réalité. BRAVO le FN.
Visiteur (non vérifié)
Bonjour, ne soyez pas dupes , c'est qui Marine le Pen? Vous pensez qu'elle vous aime? Vous pensez qu'en cas de victoire, elle ne sera pas l'amie de Sassou? C'est une posture cette femme.... Réfléchissez les amis...

Ajouter un commentaire

Les plus populaires