FRANCE : Le futur président français Emmanuel Macron apprend déjà à habiter la fonction

Le 14 mai, à minuit, le mandat de François Hollande s'achève officiellement. La passation de pouvoirs, qui doit se dérouler avant cette heure, aura lieu ce jour-là. Il l'a confirmé ce lundi matin, dans une interview à France 2, en marge de la cérémonie du 8 Mai où l'accompagnait Emmanuel Macron, le président élu (notre photo).Très protocolaire, cette tradition républicaine laisse peu de places aux surprises. Le nouveau chef de l'Etat sera reçu à l'Elysée pour un entretien en tête-à-tête avec son prédécesseur. Il se rendra ensuite dans la salle des fêtes de l'Elysée pour être investi. Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, proclamera les résultats de l'élection. Le grand chancelier de la Légion d'honneur le fera ensuite grand maître de l'ordre national de la Légion d'honneur et lui remettra le collier de grand maître.

Une fois la cérémonie d'investiture terminée, Emmanuel Macron remontera les Champs-Elysées pour se recueillir sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe. C'est lors de ce trajet en voiture que François Hollande avait reçu, en 2012, les premières trombes d'eau de son quinquennat. Emmanuel Macron sera ensuite reçu à la mairie de Paris, comme le veut la tradition.

Dans la foulée de cette passation de pouvoirs, Emmanuel Macron devrait annoncer le nom de son premier ministre. "Je ne l'annoncerai pas avant", a-t-il prévenu, vendredi, 5 mai, sur la radio périphérique, Europe 1. Ce premier ministre "sera à l'image des engagements que j'ai pris, du portrait chinois que j'ai pu faire", a-t-il ajouté. Cette personne "aura une expérience dans le champ politique, les compétences pour diriger une majorité parlementaire". Le chef de file d'En marche ! avait, début mars, indiqué avoir "plutôt" le "souhait" de nommer une femme à Matignon. Mais, il peut, tout aussi, porter son choix sur une personnalité du Centre comme François Bayrou dont le ralliement lui avait permis de gagner, d'un seul coup, six points dans les sondages et de coiffer Marine Le Pen dans le classement, jusqu'à l'élection présidentielle. Il avait alors monopolisé la course en tête. C'est avec ce premier ministre qu'il peaufinera la formation de son gouvernement. En 2012, François Hollande et Jean-Marc Ayrault avaient annoncé leur premier gouvernement, le 16 mai, au lendemain de la cérémonie d'investiture.

Pour son premier déplacement, en 2012, François Hollande s'était rendu en Allemagne, à Berlin, pour rencontrer Angela Merkel, le jour même, après son investiture. « La convocation », avaient ironisé ses détracteurs. Interrogé, vendredi, 5 mai, par Le Parisien, Emmanuel Macron a indiqué qu'il ne l'imiterait "peut-être pas". "Mais il est évident que la chancelière serait le premier dirigeant étranger que je rencontrerais. Le couple franco-allemand, il faut l'assumer, le rééquilibrer, le porter", a-t-il ajouté. La chancelière a été le premier chef d'Etat (en dehors de François Hollande lui-même) à l'appeler au téléphone, hier, après la proclamation des résultats pour le féliciter. L'histoire ne dit, cependant, pas dans quelle langue les deux personnalités ont conversé.

Le nouveau président a déclaré vouloir, aussi, consacrer un déplacement à l'étranger aux troupes françaises. On voit, ici, l'influence de Jean Yves Le Drian, le chef des Armées du gouvernement sortant, qui avait apporté au candidat élu, la crédibilité dont il avait besoin dans le domaine de la défense et de la sécurité, devant des adversaires plus aguerris comme François Fillon. "La première visite, je la ferai à nos troupes", avait-il alors lâché, le 28 avril, sur TF1. On parle du dispositif Barkhane chez le dictateur du Tchad, Idriss Déby Itno, qui réaliserait un joli coup. Il avait, déjà, accueilli, Marine Le Pen, pendant la campagne (en avril) et recevrait, ainsi, Emmanuel Macron, le nouveau président élu. On ne tarderait pas alors à crier à la Françafrique qui n'aurait même pas attendu une semaine pour se manifester. Cette visite aux soldats français (en Afrique) et qui sent le piège pour Emmanuel Macron, reste à confirmer...

Ajouter un commentaire

Les plus populaires