GABON : De quoi a-t-on peur au Consulat de France à Libreville ?

Le gouvernement français qui compte plus de 20.000 ressortissants français au Gabon a prévu, par le biais de son consulat local, des mesures spéciales au cas où le Gabon sombrerait dans les troubles dus à la santé du président, Ali Bongo Ondimba. Cela dit, l'hypothèse d'une instabilité s'éloigne de plus en plus. Le pays tend - plutôt - vers la normalisation.

En gros, voici ce qui est suggéré au Consulat :

« Préparation d'un stock de secours en cas de confinement : eau, vivres et carburants sur place ;
Connaître les lieux de confinement et de regroupement ;
Suivre les consignes et rendre compte de tout événement particulier ;
Limiter les déplacements au strict nécessaire ;
1) S'assurer d'une connaissance du Plan d'évacuation du Consulat ;
2) Anticiper la mise en protection des matériels et modalités de la continuité d'activité en cas d'évacuation partielle ou totale ».

La note ajoute qu'«En complément, nous avons demandé à Patrick Mostini, en appui de Gilles et Baptiste, d'accélérer sa rotation sur la Gabon avec pour objectif premier de s'assurer de la mise à jour du Plan d'évacuation ».

Le Consulat termine sur une note moins pessimiste : « Même s'il n'y a rien de très alarmant actuellement, il nous semble préférable d'anticiper tous les scénarios possibles pour mieux faire face en cas de surprise » (fin de la note).

Pour rappel, le 11 novembre, le porte parole de la présidence gabonaise, Ike Ngouoni, pour la deuxième fois (après son communiqué du 28 octobre), a informé le Gabon et le monde sur l'état de santé du président Ali Bongo Ondimba en ces termes :

« Les informations sur l’état de santé du chef de l’Etat sont extrêmement rassurantes.
L’état de santé de SEM Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’Etat, s’est très sensiblement amélioré. Cette évolution positive s’est nettement accélérée ces tout derniers jours. Aujourd’hui, le président de la République est dans une phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques.
C’est la conclusion du dernier bulletin médical communiqué par l’équipe médicale » du King Faysal Hospital de Riyad.

Le porte parole a clôturé son communiqué par cette phrase : « SEM Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’Etat continue d’exercer ses fonctions (sur notre photo avec la première dame du Gabon lors de la remise de son plan social au président de la République en 2014). Les institutions de notre République fonctionnent donc aujourd’hui parfaitement dans le strict respect de la Constitution » (fin du communiqué).

Tout le reste qui puisse être dit sur cette question n'est que simple littérature.

Commentaires

HANSALEVEY Adams (non vérifié)
Dieu saura choisir le bon côté de la guérison de son EXCELLENCE ALI BONGO ONDIMBA, pour faire taire les faucons , ennemi de la République et les égoïstes politicards qui roulent pour leur propres intérêts individualistes au rpofil de leurs enfants, et sur les réseaux sociaux ils propagent des fakes news, de fausse informations pour terroriser le peuple gabonais paisibles, non; non, le Président sera guérison au nom de Jésus,
Ku Ibiti (non vérifié)
Un vieux dictateur de la sous-région et son petit-fils peuvent encore continuer à croiser les doigts....kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Ajouter un commentaire

Les plus populaires