GABON : Le père de la première dame et un ancien ministre violemment agressés à Paris

Le nouvel ambassadeur du Gabon en France, Flavien Enongoué, est furieux. Peut-être s'attendait-il à une entrée en fonction plus conviviale et, surtout, moins tumultueuse et conflictuelle, l'élection présidentielle étant loin derrière nous. Mais le communiqué qu'il a rédigé, à la hâte, samedi, 24 juin, en plein week-end, quelques heures, après de graves événements qui se sont produits, à Paris, montre que l'état de grâce lui est interdit. Dans son communiqué qui nous est parvenu, en fin de matinée, il dénonce « Des agressions verbales et physiques dont ont été victimes ce jour (samedi, 24 juin), Messieurs Edouard-Pierre Valentin (père de la première dame du Gabon, ndlr) et Crépin Gwodock, respectivement, président du Conseil d'administration et administrateur directeur général de la Société commerciale gabonaise de réassurance, en séjour professionnel en France depuis une semaine ». Filmée par des compatriotes bien organisés, cette scène de violence fait, actuellement, le buzz sur les réseaux sociaux.

L'ambassadeur indexe « Un groupe de compatriotes, conduit par Mr Marceau Malekou (d'avoir) rageusement investi les lieux (terrasse d'un café-restaurant du boulevard Haussmann, à Paris) pour porter atteinte à l'intégrité physique, à la dignité et à l'honorabilité de Messieurs Edouard-Pierre Valentin et Crépin Gwodock (notre photo). N'eût été l'intervention des agents de police que l'irréparable se serait produit ».

Et de conclure : « Au regard de la gravité des faits, l'ambassade a requis d'assister Messieurs Valentin et Gwodock dans l'action judiciaire qu'ils ont immédiatement engagée contre les agresseurs ».

L'ambassade « saisit cette occasion pour condamner la multiplication des actes de violence contre les personnalités gabonaises en séjour en France et déplorer le sentiment d'impunité qui contribue à les alimenter ».

Commentaires

HANSALEVEY Adams (non vérifié)
la violence n'a jamais résolu les problèmes, qu'ils soient en famille ou ceux d'un pays; la négociation et le dialogue conduisent à la paix et au vivre-ensemble
SEMA (non vérifié)
Votre article manque d'analyse au vu de son titre.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires