GAMBIE : Yahya Jammeh décide de quitter la CPI

Yahya Jammeh (notre photo) est un président seul. Le seul chef d'Etat de la sous-région avec qui il s'attendait, l'Ivoirien, Laurent Gbagbo, a quitté le pouvoir. Isolé, il va, difficilement, à l'étranger, même quand il s'agit de participer à un sommet régional ou sous-régional. Il passe son temps à lire le coran, et à prier, son éternel chapelet dans la main. Mieux, il a transformé la Gambie en une République « islamique » où le coran est au-dessus de la constitution. Jammeh est un illuminé qui va jusqu'à soigner des pandémies comme le sida. C'est ce qu'il dit.

Depuis, hier, sa décision est d'un autre ordre. La Gambie va se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé, mardi, 25 octobre, soir, son ministre de l'Information, Sheriff Bojang. La Gambie s'inscrit sur la liste des sortants, le Burundi et l'Afrique du Sud, pour des raisons différentes. Pour le Burundi, c'est une simple fuite en avant, le régime de Pierre Nkurunziza étant, ouvertement, accusé de « massacres » par les Nations-Unies, ce qui devrait donner lieu à une ouverture en bonne et due forme d'un dossier sur le Burundi à la CPI. Craignant une telle issue, Nkurunziza a pris le large. Bien qu'il sache que tôt ou tard, il sera rattrapé.

Dans une déclaration à la télévision nationale reprise sur les réseaux sociaux et diffusée sur YouTube, le ministre gambien de l'Information a accusé la CPI de "persécution envers les Africains, en particulier leurs dirigeants", alors que selon lui, "au moins 30 pays occidentaux ont commis des crimes de guerre" depuis la création de cette juridiction sans être inquiétés.

Cette décision constitue un revers personnel pour la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, de nationalité gambienne, qui a été ministre de la Justice du président, Yahya Jammeh.

La Gambie a tenté, en vain, de convaincre la CPI de poursuivre les pays de l'Union européenne (UE) pour la mort de nombreux migrants africains en Méditerranée, a affirmé Sheriff Bojang, précisant que son pays avait menacé de prendre des mesures s'il n'était pas entendu.

"A partir de ce jour, mardi 24 octobre, nous ne sommes plus membres de la CPI et avons entamé le processus prescrit par le statut fondateur" pour nous en retirer, a-t-il indiqué.

Parvenu au pouvoir par un coup d'état sans effusion de sang, il a été élu en 1996, puis, constamment, réélu depuis. Il briguera un cinquième mandat en décembre prochain.

Son régime est accusé par des ONG et par le département d'Etat américain de disparitions forcées et de harcèlement de la presse et des défenseurs des droits humains, critiques que Yahya Jammeh rejette systématiquement.

Commentaires

great (non vérifié)
Avis de recrutement 2016-2017 Pour la luttre conte les voyages crandestinée la société GREAT WALL MOTORS lance une avie de recrutement pour les personnes diplômé dans toute domaine pour travailler en Angleterre les papiers de voyage de postulants sont délivré pas la société. Si tu est intéresser contacte E-mail du représentation Afrique pour fait ton inscription. E-mail: Greatwallmotors599@yahoo.com

Ajouter un commentaire

Les plus populaires