GAMBIE : Yahya Jammeh va-t-il déstabiliser le pouvoir d'Adama Barrow ?

Les nouvelles gambiennes qui parviennent à Yahya Jammeh de son paisible lieu d'exil, à Malabo, en Guinée équatoriale, ne sont pas rassurantes pour lui. Alors qu'il avait signé un accord sous l'égide de la CEDEAO lui garantissant une certaine tranquillité, dans son exil, lui, sa famille et l'ensemble de ses partisans, il se rend compte que cet accord n'est pas respecté et que le nouveau pouvoir lui cherche « noise ». En mai, par exemple, la justice gambienne a décidé de geler l'ensemble de ses biens en Gambie, après s'être rendue compte qu'il avait procédé à des retraits de la Banque centrale d'une somme de 50 millions de dollars, avant de quitter le pays. Il soupçonne que, tôt ou tard, la procédure judiciaire lancée, à Banjul, le suivra jusqu'à son lieu d'exil pour l'inquiéter.

Aux Etats-Unis où elle a choisi de s'exiler, l'ancienne première dame, Zeinab Suma, supporte de moins en moins des accusations contre la gouvernance passée de son mari, qui sont mises, tous les jours, sur la place publique. Elle en est, tellement, exaspérée, et le divorce est devenu, semble-t-il, pour elle, le seul moyen de couper le cordon ombilical qui la lie à l'ancien président, avant de rentrer vivre, tranquillement, dans son pays natal, qui est le royaume du Maroc.

C'est comme si le ciel tombait sur la tête de Yahya Jammeh. Après avoir eu le droit de vie et de mort pendant une vingtaine d'années sur les citoyens de son pays, Jammeh ne comprend pas qu'il soit devenu l'homme à abattre et la risée des Gambiens. Est-ce la raison qui le pousse à braver les interdits et de chercher à rentrer en Gambie ?

Lors de son séjour, à Dakar, la semaine dernière, le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, s'est entendu dire par son homologue sénégalais, Mankeur Ndiaye, du risque élevé de déstabilisation qui pesait sur la Gambie, malgré l'existence, sur place, d'un détachement des forces de défense et de sécurité de la CEDEAO. Faisait-il indirectement allusion à Yahya Jammeh (sur notre photo dans sa ferme dans les environs de Malabo aux côtés de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo) ?

Certains de ses proches, qui vivent avec lui à Malabo, ne font pas mystère de sa décision de retourner, prochainement, vivre en Gambie. Ce qui inquiète, fortement, à Banjul et à Dakar.

Commentaires

JDM (non vérifié)
Il est temps de le mettre entre les verrous, vraisemblablement, la fumée n'arrive pas sans au préalable allumer un feu, un serpent inocule son venin par effet de surprise, la nostalgie est un poison qui tue à petit feu les dictateurs, et pour eux le seul remede c'est tenter de reconquérir leur plein pouvoir par des coups d'etat, surtout lorsqu'ils se sentent acculés , tant que le psychopathe ne sera pas entre les mains des forces l'ordre, la république sera en permanence en danger. Le Congo vivrait -il en paix si l'on avait pas laissé courir monsieur Sassou ?

Ajouter un commentaire

Les plus populaires