GHANA : Le président Mahama candidat à sa succession en 2016

Bien que dépourvu d'un charisme certain, le président sortant, John Dramani Mahama, devrait se succéder à lui-même, en 2016. Désigné à une large majorité, candidat de son parti, le Congrès démocratique national (NDC), lors des primaires qui se sont déroulées, samedi et dimanche, John Dramani Mahama a obtenu un score à la soviétique : 95,1%, ce qui veut dire qu'il fait presque l'unanimité dans le parti. Agé de 56 ans, il a défendu son bilan malgré une croissance économique ralentie, un fort accroissement de la dette et une dépréciation de la devise ghanéenne, le cedi.

"En tant que leader du parti, je reconnais que tous les membres ne sont pas satisfaits de certaines de mes décisions", a admis le président Mahama, qui a décrit les trois dernières années comme un "défi". "Je vous suis reconnaissant de ce soutien massif que je reçois du NDC et j'accepte la responsabilité de conduire le parti à la victoire en 2016", a-t-il ajouté. Il était le seul candidat aux primaires du NDC. Un seul candidat, cela permet d'unir les forces du parti pour faire face aux adversaires, car les élections au Ghana sont, réellement, transparentes.

Vice-président à la mort, en 2012, du président, John Atta Mills, John Dramani Mahama avait été élu, dans la foulée, en battant Nana Akufo-Addo, 71 ans, du Nouveau parti patriotique (NPP), qu'il retrouvera face à lui, en 2016. Pour le même résultat ?

La date précise du scrutin n'a pas encore été fixée.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires