GUINEE EQUATORIALE : Le président Obiang candidat à sa propre succession en 2016

Le chef de l'Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, a reçu le quitus de son parti, le PDGE (Parti démocratique de Guinée équatoriale), pour se présenter à l'élection présidentielle, prévue, en 2016.

"J'ai reçu l'accord de tous les militants pour être candidat à la prochaine élection présidentielle", a-t-il déclaré, à l'ouverture, mardi, 10 novembre, à Bata, du 3e congrès extraordinaire du PDGE dont il est le président-fondateur.

Sous la houlette du secrétaire général du PDGE, Jeronimo Oso Osa Ecoro, les youyous et les hourras des militants et des partisans du chef de l'Etat, ont accompagné, pendant de longues minutes, cette annonce qui était, bien que ne faisant l'ombre d'aucun doute, particulièrement, attendue. Il faut dire que les progrès réalisés en Guinée équatoriale, sont spectaculaires. Les Equato-Guinéens lui demandent, donc, de continuer son œuvre en vue de l'atteinte de l'émergence en 2020.

Dans son long discours,le désormais candidat à sa propre succession, Teodoro Obiang, a reconnu qu'il y avait "trop de délinquance" dans son pays et estimé qu'il fallait désormais "couper les tendons des voleurs afin qu'ils soient identifiés dans la société".

Dans la foulée, il a, également, annoncé un prochain référendum sur la peine de mort, précisant qu'il était "soumis à une pression internationale pour abolir la peine de mort", mais, que c'était au "peuple de décider".

Le président équato-guinéen qui est absent, à Malte, où se tient le Sommet Afrique-Europe sur les migrations, présidera, samedi, 14 novembre, à Paris, aux côtés de la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, la troisième édition du Prix Unesco-Guinée équatoriale pour la science.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires