GUINEE : Les ministres ont jusqu'au 18 février pour déclarer leurs biens.

Le 8 janvier dernier, la Cour constitutionnelle invitait, très officiellement, les responsables des institutions constitutionnelles, le premier ministre, les ministres, le gouverneur de la Banque centrale, les responsables des régies financières de l’Etat, à déclarer leurs biens. Tous leurs biens. A ce jour, selon nos informations, très peu de personnalités se sont acquittées de cette obligation constitutionnelle. L'heure est, donc, au rappel pour ceux qui feignent d'avoir oublié cette obligation.

Une commission a été mise en place par la Cour constitutionnelle pour recevoir et vérifier les documents annexés aux déclarations sur l’honneur. Pour ne pas cautionner des déclarations farfelues.

L’opération devait se dérouler du lundi 11 janvier 2016 au lundi 18 janvier 2016, délai de rigueur inclusivement. Mais beaucoup ont fait le sourd, faisant tomber à l'eau cette date.

Seul le président, Alpha Condé (notre photo), a, formellement, déclaré ses biens, montrant l'exemple que personne ne suit pour le moment, alors que la loi prévoit que ‘’les ministres avant leur entrée en fonction, et à la fin de celle-ci, déposent à la Cour constitutionnelle, la déclaration sur l’honneur de leurs biens’’. Question de faire des comparaisons utiles. Mais il y a toujours beaucoup de réticences. D'où la prorogation au 18 février, question de laisser du temps au temps à tous ces dignitaires qui ne veulent pas que le peuple sache ce qu'ils ont amassé comme fortune, légalement ou illégalement.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires