Vous êtes ici

LIBYE : Daesh s'installe dans le pays délabré, ce qui préoccupe Hollande et Renzi

Ce n'est plus un secret pour personne que la Libye est devenue le premier sanctuaire de l'Etat islamique (EI ou Daesh) en Afrique. L'installation de leur base en Libye provoque de sérieux dégâts en Tunisie où Daesh réussit des attentats spectaculaires en plein cœur de Tunis, et visant, des agents de la sécurité présidentielle. De son côté, le président égyptien, al-Sissi, demande une intervention coordonnée avec l'OTAN et la Russie afin de bouter hors de Libye, cette nébuleuse qui est une véritable menace pour tout le monde. Pour preuve, l'avion de ligne russe pulvérisé avec 224 personnes à bord, il y a quelques semaines.

C'est donc vrai que ce qui risque de se passer en Libye, très prochainement, ne sera qu'une répétition de ce qu'on connaît, aujourd'hui, en Syrie et en Irak.

C'est, donc, avec raison que le président du Conseil italien, Matteo Renzi, s'est inquiété, jeudi, 26 novembre, que la Libye devienne "la prochaine urgence" de la communauté internationale, François Hollande appelant pour sa part à mettre en place, dans ce pays, un gouvernement d'union nationale attendu "depuis trop longtemps".

Les pays occidentaux sont rattrapés par les événements, en Libye, où ils sont intervenus, de force, sans recueillir l'accord d'aucune institution africaine (l'Union africaine était formellement contre) avant de chasser Kadhafi du pouvoir. Une fois le pays déstabilisé, laissé sens dessus dessous, ils ont plié leurs bagages, comme si de rien n'était, laissant les Libyens s'entre-tuer. Ces derniers sont, aujourd'hui, rejoints dans leur barbarie par des djihadistes venus du Moyen-Orient et d'Afghanistan.

Le changement, c'est qu'avant, les pays occidentaux pouvaient traîner les pieds, regarder ces massacres de loin, en se disant que le terrorisme brutal dont on parle, frappe de lointaines contrées africaines et moyen-orientales. Ce n'est plus le cas, les principales cibles devenant maintenant les capitales occidentales.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.