MADAGASCAR : Christian Ntsay nommé au poste de premier ministre

Le président malgache, Hery Rajaonarimampianina, a nommé, lundi, 4 juin, en fin de journée, Christian Ntsay, nouveau premier ministre, lors d'une adresse à la nation au Palais d'Etat d'Iavoloha. Le nouveau premier ministre est le fruit du consensus politique entre la majorité présidentielle, l'opposition, sous la discrète surveillance du Conseil constitutionnel. Quatrième premier ministre du président, Hery Rajaonarimampianina, il terminera son premier mandat et sera, notamment, chargé de l'organisation de la future élection présidentielle dont la date n'est pas encore fixée, mais, qui devrait se tenir, avant la fin de cette année.

La démission de l'ancien chef du gouvernement était attendue suite à la décision de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) du 25 mai demandant la création d'un nouveau gouvernement de consensus afin de résoudre la crise à Madagascar. Ladite décision était en réponse à la requête en déchéance du chef d'Etat malgache, déposée par les parlementaires de l'opposition.

Le premier ministre sortant, Solonandrasana Olivier Mahafaly, a remis au président de la République, sa lettre de démission et celle du gouvernement, le 4 juin en fin de matinée.

"Je nomme Christian Ntsay premier ministre et l'ordonne de mettre en place le nouveau gouvernement dans les plus brefs délais", a dit Hery Rajaonarimampianina.

"C'est un homme de qualité, qui possède de solides expériences, pour assurer la stabilité et l'apaisement, au bénéfice de la tenue des élections", s'est-il exprimé.

"Lors des discussions, toutes les parties politiques ont fait preuve de bonne volonté et de sagesse, et sont parvenues à un accord politique, pour le respect des intérêts suprêmes de la nation, pour la nomination d'un premier ministre et la formation d'un gouvernement", a indiqué le chef de l'Etat malgache.

Il a, ensuite, mis en relief les trois conditions requises pour le renforcement de la démocratie : des élections inclusives, transparentes, et acceptées par tous. "Ces conditions doivent être remplies afin que la stabilité et la paix puissent régner à l'issue des élections, et que la personne qui sera élue puisse travailler dans la sérénité, et pour les intérêts suprêmes de la nation", a-t-il souligné.

Il a, également, appelé toutes les parties prenantes à la concertation "de mettre en place un gouvernement ouvert aux autres forces politiques, lequel aura la responsabilité commune de garantir clairement le processus électoral".

Le nouveau premier ministre de consensus malgache, Christian Ntsay, 57 ans, marié et père de deux enfants, est, communément, connu, depuis l'année 2008, comme le directeur du Bureau International du Travail (BIT) pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles.

Diplômé de France en techniques de gestion d'entreprises, Christian Ntsay a dirigé des sociétés : construction et réparation navale (la Secren), distribution pétrolière (Le Solima).

Christian Ntsay était ministre du Tourisme de Madagascar en 2002. Il a exercé en tant que consultant international et expert international pour la Banque mondiale et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

A Madagascar, Christian Ntsay (notre photo) est le quatrième premier ministre sous le premier mandat de Hery Rajaonarimampianina, qui a débuté en janvier 2014, après Kolo Roger, Jean Ravelonarivo, Olivier Mahafaly Solonandrasana.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires