MALI : IBK se porte mieux (Dieu Merci) mais ce n'est pas l'essentiel

Fallait-il communiquer sur la santé du président IBK (Ibrahim Boubacar Keita) ? Sans aucun doute Oui ! Les Maliens et les amis du Mali peuvent, à la fois, être contents et tristes.
Contents parce que le président IBK va bien, après son opération de « l'adénome de la parathyroïde », effectuée à Paris. Vacant pour quelques jours, encore, le pouvoir malien ne le sera plus, bientôt, dès son retour au bercail.

Cela dit, on est très triste pour ce beau pays, le Mali, que son président, démocratiquement élu, ne puisse pas subir une telle opération, dans un hôpital ou une clinique de Bamako, 66 années après l'indépendance. C'est un sérieux problème. Car s'il a lutté pour devenir, président du Mali, de toutes ses forces, c'est pour corriger, entre autres, de tels tares du système sanitaire.

Les check-up et autres traitements bénins des dignitaires africains doivent prendre fin, dans les hôpitaux occidentaux. Ils doivent installer de bons plateaux techniques dans leurs hôpitaux (de référence) afin de limiter les évacuations sanitaires.

La tumeur bénigne d'une glande située dans le cou dont le président a été opéré, peut être traitée, à Bamako, d'autant que cette technique est maîtrisée par des chirurgiens maliens. Espérons que ce genre de voyage médical ne se reproduira plus car il devient inacceptable pour les intellectuels africains de continuer de cautionner ce genre de pratique, 66 ans, après les indépendances.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires