Vous êtes ici

NATIONS-UNIES : Le représentant du Nigeria à l'ONU Tijjani Muhammad-Bande est élu président de l'Assemblée Générale pour un an

L'Assemblée Générale des Nations-Unies a choisi, mardi, 4 juin, Tijjani Muhammad-Bande (sur notre photo avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres), représentant permanent du Nigeria à l'ONU, pour être son prochain président. Pour un mandat d'un an non renouvelable.

L'Assemblée Générale composée de 193 membres, l'un des organes directeurs suprêmes de l'ONU, sera présidée par le Nigérian, Muhammad-Bande, pour sa 74e session, qui devrait démarrer en septembre prochain.

Muhammad-Bande est le second président nigérian de l'Assemblée Générale de l'ONU après Jospeh Nanven Garba, qui avait occupé ce poste entre 1989 et 1990.

"La mise en œuvre des mandats existants et de l'Agenda 2030, avec notamment l'accent mis sur la paix et la sécurité, la pauvreté et l'éducation, le programme "Zéro faim", l'éducation de qualité, l'action climatique et l'inclusion, constitueront les priorités majeures de ma présidence", a déclaré le nouveau président de l'AG après son élection par acclamation.

"Je suis engagé dans la promotion des partenariats qui sont nécessaires de la part de toutes les parties prenantes pour réaliser nos objectifs et garantir, au final, que nous faisons de notre mieux pour assurer la paix et la prospérité, particulièrement, pour les plus vulnérables", a-t-il ajouté.

On espère qu'il fera avancer, clairement, la lutte contre la secte terroriste, Boko Haram, en vue de sa totale éradication. En effet, le pouvoir nigérian tergiverse beaucoup sur cette question depuis l'arrivée au pouvoir de Muhammadu Buhari en 2015. Depuis dix ans, Boko Haram a élu domicile au Nord-Est du Nigeria où il fait la pluie et le beau temps alors qu'un ancien général de l'armée nigériane est installé à la tête de l'Etat depuis mai 2015. Une incapacité qui frise le scandale !

La présidence de l'AG change chaque année entre les cinq groupes géographiques : Afrique, Asie, Europe de l'Est, Amérique latine et Caraïbes, et Europe de l'Ouest.

En accord avec le principe établi de rotation géographique et la résolution 33/138 de l'Assemblée Générale du 19 décembre 1978, le président de la 74e session de l'AG devait être élu parmi les Etats africains.

Dans le respect du nouveau processus, le président de la 73e session de l'AG a convoqué le 13 mai un dialogue interactif informel avec le candidat nominé par le gouvernement de la République fédérale du Nigeria.

Le président nigérian Muhammadu Buhari avait envoyé, dimanche, 2 juin, une forte délégation à New York afin d'obtenir du soutien pour le candidat de son pays à cette élection. Maintenant que son poulain est élu, place à l'action.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.