NECROLOGIE : Décès du très discret et hyper efficace chef de protocole des quatre derniers chefs d'Etat du Sénégal

De nombreuses voix ont rendu hommage, samedi, 22 septembre, à Bruno Diatta, chef du protocole de la présidence de la République ayant servi pendant ...41 ans sous les quatre présidents qu'a connu le pays. Bruno Diatta s'est éteint vendredi, après une vie très bien remplie.

"J'ai appris avec tristesse la disparition du ministre, Bruno Diatta, figure emblématique de la République du Sénégal indépendant. Il aura porté jusqu'au bout la culture d'Etat en témoin d'une bonne partie de l'Histoire de notre jeune nation", a twitté l'actuel président, Macky Sall.

Agé de 69 ans, seulement, donc, encore, très jeune, Bruno Diatta est décédé des suites d'un malaise survenu à l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, où il avait accompagné Macky Sall, qui devait se rendre à Bamako pour assister aux cérémonies marquant le 58e anniversaire de l'indépendance du Mali, mais, a renoncé à son voyage en raison de cette disparition, selon la presse sénégalaise.

Silhouette élancée, cheveux gris et costumes élégants, homme discret, voire, austère (sinon muet), Bruno Diatta avait, encore, été actif, mercredi, 19 septembre, lors du conseil des ministres. Fin août, il était sur le tapis rouge au côté de Macky Sall pour accueillir la chancelière allemande, Angela Merkel.

Bruno Diatta était devenu chef du protocole de la présidence en 1978. Il a occupé cette fonction pendant les trois dernières années au pouvoir de Léopold Sédar Senghor, le père de l'indépendance du pays, puis, sous les présidences d'Abdou Diouf, d'Abdoulaye Wade et, finalement, de Macky Sall depuis près de sept ans. En tout, 41 ans de bons et loyaux services.

D'une courtoisie qu'on ne voit plus chez les chefs de protocole des présidents, de nos jours, Bruno Diatta ne savait pas élever le ton ni dire des mots qui fâchaient ou qui dépassaient sa pensée. Il était le dernier des Mohicans de cette profession, qui attire, souvent, beaucoup d'inimitiés. Lui n'énervait personne et ne s'énervait jamais ou rarement. Il savait être Sénégalais, c'est-à-dire, courtois, poli. Nous gardons un bon souvenir de lui.

Toute la classe politique et médiatique du Sénégal lui rend hommage. Il était bien, très bien même, Bruno Diatta. Nous le confirmons à Afrique Education. Sincères condoléances à sa famille. Que la terre lui soit légère.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires