Vous êtes ici

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE : Le chef de la diplomatie éthiopienne candidat

On ne s'interroge pas pour savoir s'il sera compétent pour s'attaquer aux questions de santé publique. Avant d'être nommé ministre éthiopien des Affaires étrangères, poste qu'il occupe, actuellement, Tedros Adhanom fut ministre de la Santé de 2005 à 2012. Il connaît les questions de santé sur le bout des doigts.

En marge de la 69e Assemblée mondiale de la santé, à Genève, il a annoncé sa candidature, mardi, 24 mai, alors qu'il était aux côtés du ministre éthiopien de la Santé, Kesetebirhan Admasu, de la présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, et du ministre algérien de la Santé, Abdelmalek Boudiaf. Ce podium a, ainsi, été constitué pour montrer à la communauté internationale que le candidat éthiopien est celui de toute l'Afrique.

L'Afrique étant le continent qui connaît le plus grand nombre de besoins au niveau de la santé de ses populations, il n'y a pas, mieux qu'un Africain pour canaliser l'effort mondial en vue de les satisfaire.

S'il accède, en juin 2017, au poste de directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom travaillera afin que tout le monde ait accès aux soins sanitaires essentiels. Il accorderait, également, la priorité au renforcement de l'état de préparation et de la riposte aux situations d'urgence ainsi qu'à l'amélioration de la vie et de la santé des femmes et des jeunes filles. On se souvient que l'OMS avait beaucoup été critiquée pour sa mauvaise gestion de l'épidémie Ebola.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.