PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : Chute désormais programmée du dictateur

Question au dictateur : « Quand allez-vous refaire fonctionner les télécommunications » ? Réponse du dictateur : « Les communications vont être ouvertes tout à l'heure » (puisque mon hold up est, déjà, consommé). Parole non tenue puisque plus de dix heures, après, on attend, toujours, que internet et le téléphone fonctionnent, à nouveau.

Sassou Nguesso a crié victoire cette nuit. Il a eu tout faux car c'est maintenant que ses problèmes vont commencer. Sa sortie politique risque d'être pire que celle de son ami Blaise Compaoré.

Hier, nous annoncions que « Les candidats signataires de la Charte de l'opposition pour la victoire (Mokoko, Kolelas, Okombi, Mabiala et Munari) sont déterminés à faire respecter le résultat des urnes et demandent à la population d'être vigilante, mobilisée et à l'écoute de leur mot d'ordre » (afriqueeducation.com du 23 mars à 17h34). Quelques heures après la « forfaiture » de Sassou Nguesso, de cette nuit, le général, Jean Marie Michel Mokoko (notre photo), sorti premier du scrutin, d'après le décompte effectué par la CENI de l'opposition dirigée par Charles Zacharie Bowao, a lancé la désobéissance civile, en des mots très forts : « Sassou Nguesso n'a pas gagné cette élection. Il est même très loin derrière les principaux candidats de l'opposition. Il est donc impossible qu'il soit élu dès le premier tour comme il vient de l'annoncer ».

En effet, afriqueeducation.com (22 mars à 18h06) avait publié les tendances lourdes de la CENI de l'opposition qui donnait Mokoko, premier, sur les neuf candidats, avec 28,9%. Sassou venait en 7e position avec, seulement, 3,4%. Nous disons bien 3,4% ! Ce score ne doit nullement étonner. Sassou est très (très très) impopulaire au Congo. Même un chien errant de Makélékélé pourrait le battre à une élection car les populations ne l'éliraient jamais.

Le score de Sassou est à l'opposé de celui donné par la CENI de Bouka qui est à la solde du pouvoir, et qui proclame le dictateur, gagnant avec 60,39%. C'est comme si les deux CENI avaient compilé les résultats de deux élections, diamétralement, différentes. Il y a, donc, incontestablement, problème. Et ce problème se trouve au niveau de la CENI de Bouka, dont les manœuvres ont éloigné Washington, Bruxelles et l'Organisation internationale de la Francophonie, qui ont, tous, refusé d'envoyer des observateurs, au Congo, pour ne pas cautionner la fraude de Sassou que tout le monde voyait venir. Une fraude, d'un autre temps, tellement, grossière, qu'elle a privé le pays tout entier de téléphone et d'internet, pendant 5 jours, et ce n'est pas fini.

Il faut prier Dieu pour le Congo. Ce beau pays que le dictateur a fini par rendre laid. Sassou qui est venu au pouvoir, en 1997, par un coup d'état militaire d'une violence sans précédent (des milliers de morts), en chassant un chef d'Etat démocratiquement élu, le professeur Pascal Lissouba, est, résolument, dos au mur. Il sait que sa fin (politique) est proche, et que le compte à rebours de sa chute a d'ores et déjà commencé.

Les Congolais sont invités (par le général Mokoko) à rester chez eux. Tranquillement chez eux. Sassou et son petit clan de « profito-situationnistes » n'a qu'à faire tourner, tout seul, l'administration et toute l'économie du pays. On va voir comment il va tenir ce pouvoir usurpé.

Ancien chef d'état major des armées congolaises, Jean Marie Michel Mokoko s'est, aussi, adressé à ses frères d'armes, appelés à effectuer le bon choix, celui de l'avenir d'un Congo débarrassé de son dictateur : « Nous sommes une force républicaine, nous avons des devoirs et des obligations à l'endroit de notre peuple que nous avons pris pendant la Conférence nationale souveraine de 1991 ». Traduction : l'armée congolaise n'est pas là pour servir un dictateur qui opprime son peuple, mais, son devoir c'est, au contraire, de libérer ce peuple de l'oppression du dictateur.

Mokoko qui commence à recevoir des échos favorables de certains de ses frères d'armes (mouvement qui serait en train de s'amplifier) a demandé à des observateurs neutres (non congolais de préférence) de procéder, tranquillement, sans pression, au ré-comptage des bulletins.Autour d'une table, dans la paix. C'est bien la preuve que celui qui veut apporter les troubles au Congo, c'est bien ("l'homme de paix") Sassou Nguesso, qui refuse tout ré-comptage, se réfugiant derrière le décompte de la CENI de Bouka à sa solde.

Commentaires

Kimpéné Ya Congo (non vérifié)
Ne Vous Laissez pas Faire car avec Ce Dictateur, il faut lui rendre la monnaie de sa pièce. Il est tricheur et Assassin. Il faut une ou toutes les Villes mortes au CONGO afin de Paralyser toute l'Economie afin que ça se Ressente dans tout le Pays. Mr Sassou se croit qu'il est Intouchable et qui se Moque de tous les Congolais tandis Lui-même et sa Famille qui font des Selfies dans Lesquelles ils Ignorent le Malheur des Électeurs Congolais qui ont été Floués par le Famille Sassou ! Quelle HONTE de la Famille Sassou qui s'enorgueilli alors qu'ils Viennent d'Endeuiller le CONGO entier mais ils Vont diriger le CONGO debout et par Forceps. Nous ne laisserons pas Voler un Début de le Vraie DÉMOCRATIE au CONGO. Courage au Peuple et ne nous Laisserons pas Faire par ces Voleurs !
martin elika (non vérifié)
DSN a déclaré la guerre au peuple congolais et J3M en appelle à la désobéissance civile. I faut soutenir nos leaders qui font un travail remarquable dans des conditions exécrables et au péril de leur vie. Nous avons une chance inouïe d’avoir des chancelleries occidentales qui en présence d’une désobéissance civile et des chiffres de la CTE ne reconnaitront pas le régime de DSN. Il faut donc voir les choses positivement et combattre. C’est donc mal placé pour certains de tirer sur nos leaders à partir de leur clavier en France. Au contraire chacun doit se demander où qu’il soit ce qu’il fait de concret pour chasser DSN. Personne ne doit accepter ce énième coup d’état militaire de DSN et la paralysie du pays s’impose. Pas besoin de servir de chair à canon. Les armes ne peuvent obliger les gens à travailler, festoyer ou à se déplacer. Ce sera difficile mais c’est le prix de la liberté. L’Union Européenne a renoncé à envoyer des observateurs au motif que l’organisation du scrutin ne remplissait pas les conditions de transparence et de démocratie. Elle a par la suite demandé la transparence et des résultats vérifiables de même que les autres chancelleries occidentales y compris la France. La partie ne sera perdue que si ces mêmes pays acceptent de reconnaître la victoire de DSN et la formation de son gouvernement. Pour l’instant ce n’est pas le cas et très loin de l’être et il faut soutenir tout ceux qui se battent sur le terrain au péril de leurs vies et non faire des critiques. Maintenant que les communications semblent revenir à la normale, l’opposition va retrouver une certaine capacité de mobilisation. Il faut utiliser tous les moyens à disposition, radio, internet, téléphone, bouche à oreille, groupe de prière pour faire passer l’appel à la désobéissance civile d’où que cet appel vienne, de J3M ou d’autres leaders de partis politiques, associations, ou organisations de la société civile. Le pouvoir doit être mis sous pression sur toute l’étendue du territoire. Mettre le quartier Bacongo sous état de siège ne signifie pas mettre tout le Congo sous état de siège. Il y a nécessairement dans la force publique des gens prêts à basculer, il faut leur donner l’occasion pour qu’il nous rejoigne en suivant les appels à la désobéissance civile. Le Général Diendéré avait bien pris le pouvoir par la force et ce sont des soldats venus de province qui ont entendu l’appel du peuple.
Alain (non vérifié)
Un fait important à noter. Quand Guy Brice Parfait Kolelas dit qu'il va contester les résultats devant la cour constitutionelle, il ignore que Bouka est vice-président de ladite cour donc il va perdre son temps. Un dictateur on l'affronte avec des armes et non en négociant avec lui...
DIDIER EAGLES M (non vérifié)
Sassou oko diriges Congo te .....
congolais en colère (non vérifié)
ndenguet (dgpn) et okoï(cemg) multipli d déplacement dan la zone sud avec leurs miliciens... tous lè moyen son bon, sassou doi dgagé...
Peace Afrique (non vérifié)
URGENT : Réunion du haut commandement de la force publique en vue de vouloir attaquer le general Jean Marie Michel MOKOKO sous la bannière de fouteur de trouble. Cet après -midi ou ce soir,
Dibala Théodore (non vérifié)
Bonjour, je suis du cote de Mokoko et les autres, je me présente sous une fausse idente pour la question de sécurité, il y a rien affaire avec SASSOU si réellement vous avez un soutient avec les blancs, sans plus tarde il faut faire détonner les armes voila la meilleure solution de faire partir le dictateur, car nous le peuplent nous sommes pris en otage, je pense que vous avez sentis notre mobilisation svp nous sommes très déçu.
Faridam (non vérifié)
Accepter de participer a cette mascarade electorale C est Accepter le score du coup d etat electoral de sassou. Il fallait boycotter et laisser sassou seul face au vide. Ils comprendront Jamais ces CON golais! !!
Savio-RDC (non vérifié)
La RDC n'est pas le CONGO BRAZZA: RDC: 75 millions d'hab. - CONGO BRAZZA: 4 millions. Le CONGO BRAZZA n'est même pas KINSHASA: Kinshasa: 10 millions d'hab.-CONGO BRAZZA: 4 millions. KABILA se trompe en voulant imiter SASSOU. Car, la RDC est un pays pas comme les autres. Nous allons bruller KABILA vif sur les rues de Kinshasa s'il ose ne pas organiser les elections dans les delai constitutionnel, elections auxquelles il ne doit pas prendre part. KABILA, OYEBELA MANDAT ESILI. KABILA OYEBELA DIALOGUE EZA TE.... OSUMBI NA NGANDA. LA RDC n'est pas le CONGO BRAZZA.
sozo ange (non vérifié)
nous attendons depuis les vrais résultats qui ne viennent tjr pas, alors laisser le peuple tranquille.
Visiteur (non vérifié)
Un article écrit avec une haine qui rappelle ta d'échéance avec ce pouvoir ou tu venais t'abreuver en millions de FCFA. Des qu'on t'a coupé le fil te voilà raconter des bêtises...ah les africains!! On se connait! Il suffit qu'on te rappelle pour un petit sac, tu corrigera ton papier. La galère c'est pas bien....

Ajouter un commentaire

Les plus populaires